in

Eliminatoires CAN 2019 : la Côte d’ivoire continue de chercher ses repères

A l’occasion de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun, les Eléphants de Côte d’ivoire ont encore déçu le public ivoirien nostalgique de l’ère Didier Drogba.

La sélection nationale de Côte d’ivoire prend l’eau de partout même devant des équipes traditionnellement à leur portée. La transition se fait longue et difficile après le départ à la retraite de la génération dorée des académiciens.
Les Eléphants de Côte d’ivoire continuent de broyer du noir avec cette nouvelle défaite sur leur installation à Bouaké et la série n’est pas prête de s’estomper tant rien de positif n’est sorti de cette rencontre. Errements défensifs, milieu fantomatique véritable agrégat de stars et attaque qui se cherche dans le neuf et l’ancien, bref l’équipe nationale de Côte d’ivoire ne séduit plus et ne fait plus peur même à ces historiques « petits adversaires ».

Eléphants de Côte d’ivoire où voyage au bout de l’ennui

Après avoir gratifié le public ivoirien d’une Coupe d’Afrique des Nations lamentable au Gabon en janvier de cette année, les Eléphants ne semblent pas avoir fait le grand ménage malgré les renforts à grands bruits de ceux qu’on appelle au pays « les binationaux » et le recrutement sans candidature du fameux entraîneur belge Marc Wilmots. Dejà, le dimanche 4 juin dernier il n’y a pas eu match entre les Orange de Pays Bas et les Eléphants non moins Orange de Côte d’ivoire. Les premiers ont littéralement écrasé nos pachydermes par un score sans appel de 5 buts à 0 qui est bien loin du 2-1 en 2006 concédé par une autre génération celle emmenée par Didier Drogba à la Coupe du Monde 2006 en Allemagne. Comme une suite logique entamée depuis la CAN, les Eléphants se sont à nouveau inclinés face au Syli national de Guinée.

Les Eléphants mi-figue mi-raisin face aux Guinéens

Samedi soir au Stade de Bouaké, les Eléphants de Côte d’ivoire ont fait piètre prestation face à l’adversaire le plus sérieux de leur groupe à savoir la Guinée Conakry. Pendant un moment les Eléphants ont essayé de dévoyer le scepticisme des supporters ivoiriens avec les exploits de l’attaquant Seydou Doumbia qui a d’abord ouvert le score à la 4e minute puis redonné l’avantage au sien à la 62e minute, mais finalement ils n’auront été que l’ombre d’eux même à l’issu de cette défaite humiliante. Les Guinéens ont égalisé à deux reprises (32e et 65e minute) puis inscrit le but de la victoire à la 80e minute avec une facilité déconcertante.

Les choses se compliquent d’entrée de jeu

Avec cette défaite à domicile, la Côte d’ivoire se classe dernière de sa poule avec 0 point – 1 derrière la Guinée 1ere (3 pts + 1), la République centrafricaine 2eme (3pts + 1) et le Rwanda 3eme (0 pt – 1). D’ores et déjà les Eléphants semblent avoir donné l’opportunité à la Guinée, principale adversaire, de s’échapper en tête du classement. Pis la prestation observée ce dimanche n’augure rien de bon tellement le jeu était décousu et sans saveur. La seule note positive fut peut être le désormais ancien de l’équipe le joueur du FC Bâle Seydou Doumbia. Il est donc plus qu’urgent que le sélectionneur national Marc Wilmots prenne le taureau par les cornes ou plutôt l’éléphant par les oreilles.
L’équipe nationale de Côte d’ivoire n’a visiblement toujours pas trouvé la formule magique qui la ferait rebondir et retrouver sa stature de cette dernière décennie car ce ne sont pas les talents qui manquent à ce groupe.

Start up Taxi Jet : le Uber ivoirien qui simplifie le déplacement à Abidjan

Guéguerre Dj Arafat et Debordeau Leekunfa : le Wiz Agara nargue jusqu’au bout l’Influenmento