in

Mondiales Zone Afrique : Qui peut déjà se qualifier cette semaine ?

Le weekend prochain se jouera la 5e journée des éliminatoires du mondial 2018 en Russie.

Cette journée sera marquée par des rencontres décisives pour la suite des qualifications. Beaucoup des sélections majeures peuvent encore y croire à l’exception de certains comme le Cameroun. Dans certaines poules, la concurrence est encore plus rude. Aucun faux pas n’est permis ce vendredi.

Certaines équipes peuvent se qualifier cette semaine, à conditions qu’elle fasse le boulot sur le terrain. Dans certains groupes ce sera l’étincelle, même à distance. Tout le monde dit croire en ses chances de fouler la terre russe en été prochain. Voyons ce que nous promet cette 5e journée.

Les duels à distance des Congolais et Tunisiens

Dans la poule A, logent la Tunisie (10pts + 4) et la République Démocratique du Congo (7pts + 4). Les Léopards de la RDC peuvent encore y croire, eux qui ont permis à la Tunisie de prendre une avance en leur concédant 4 points lors des 3e et 4e journées. « Croire et se battre jusqu’au bout » a affirmé Marcel Tisserand, le défenseur du Vfl Wolfsburg. Ils devront prouver cette détermination en Lybie le samedi 7 octobre. Quant à la Tunisie, elle se déplace en Guinée Conakry en ayant retrouvé son milieu offensif Naim Sliti et le gardien Moez Ben Cherifia.

Le Nigeria suivit de près par la Zambie

Dans la poule B, le Nigeria semble désormais faire figure de favoris. Avec 10 pts + 7, il mène le bal tranquillement. Mais attention, la Zambie n’a pas dit son dernier mot, elle qui point à la 2e place avec 7 pts + 2. Justement les deux équipes devront s’affronter lors de cette 5e journée. Tout l’enjeu de la poule réside en cette rencontre. En cas de victoire du Nigeria sur ces terres, ce sera la qualification pour les Super Eagles. Mais un nul ou une défaite maintiendrait le suspens ou relancerait la poule. Il y a un an, le Nigeria était allé battre la Zambie sur ses terres (1-2). Le Nigeria a donc la faveur des pronostics pour cette rencontre.
*Le jeu à trois ou peut être à quatre
Dans la poule C la qualification devrait se jouer entre la Côte d’Ivoire (7pts + 4) et le Maroc (6pts + 6). Mais le Gabon d’Emerick Aubameyang n’a pas dit son dernier mot avec ses 5pts – 2. Même le Mali pourrait encore y croire, mais avec moins de conviction. Le choc de cette poule sera par conséquent le Maroc-Gabon. La Côte d’Ivoire de son côté se déplace au Mali (2pts – 8) avec une équipe décimée par des absences.

La poule D ou le suspense jusqu’au bout

La poule D est celle où aucune sélection ne peut s’assurer d’une avance confortable à cette étape des qualifications. Les points sont très serrés avec le Burkina (6pts + 2), Cap vert (6pts -2), le Sénégal (5pts+ 1) et l’Afrique du sud (4 pts – 1). Cependant le Sénégal a une chance de repasser devant si elle s’imposait dans son match à rejouer contre l’Afrique du sud. Déjà les Lions de la Teranga devront disposer des Requins Bleus du Cap Vert à Praia, eux qui ont battu en aller et retour les Bafanas Bafanas. Le Burkina, qui conteste le match à rejouer entre les Sénégalais et les Sud-africains disent avoir leur destin en main à 80%.

Faux pas interdit aux Ghanéens

L’Egypte est en pole position dans cette poule E. Avec 9 points + 3, elle a l’occasion de mettre fin au rêve des Black Stars en battant le Congo ce dimanche au Caire. L’on imagine aisément que la tâche ne sera pas trop compliquée pour les Egyptiens. L’Ouganda, 2e avec 7 points + 1 devra quant à lui s’imposer absolument sur ces terres contre le Ghana pour garder le contact avec les Pharaons. L’exercice semble moins évident face à un adversaire de taille. Les Ghanéens placent leur espoir en l’équipe du Congo dernière de la poule avec 1 point – 6. A défaut de battre l’Egypte, il devra faire un nul pour que les Blacks Stars puissent encore rêver à la dernière journée.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Violents échanges entre Debordo et Le Molare

Showbiz Côte d’Ivoire : est-ce la fin des Awards du coupé décalé ?