in

Côte d’Ivoire Maroc CM 2018: l’attaque des éléphants déstabilisée

La Côte d’Ivoire affronte le Maroc le 11 novembre prochain à Abidjan dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires de la coupe du monde (CM) 2018. Pour cette rencontre décisive, Marc Wilmots devra encore une nouvelle fois se passer de certains joueurs clés de la sélection ivoirienne. C’est avec une armada offensive fragilisée que les éléphants affronteront les Lions de l’Atlas pour l’ultime journée des éliminatoires.

Le match Côte d’Ivoire Maroc comptant pour l’ultime journée des éliminatoires de la coupe du monde (CM) 2018 en Afrique, est sans doute l’une des affiches les plus attendues. Pour cette rencontre décisive, le sélectionneur des éléphants devrait annoncer la liste des 23 joueurs sélectionnés le 2 novembre 2017, selon une source à la fédération ivoirienne de football. Mais Marc Wilmots est déjà conscient que son effectif sera fragilisé par l’absence de plusieurs footballeurs clés. Le défenseur ivoirien Eric Bailly manquera la dernière journée des éliminatoires du mondial qui se déroulera à Abidjan en raison d’une suspension qui a été notifiée par la FIFA. Même si ses récentes prestations ont été vivement critiquées par les supporters ivoiriens, Eric Bailly demeure toujours l’un des piliers de la charnière centrale des éléphants. Le tacticien belge devra aussi composer avec une armada offensive fragilisée par la probable absence de deux anciennes stars de la sélection ivoirienne. L’attaquant ivoirien Yao Kouassi Gervais (Gervinho) et son compatriote de Swansea Wilfried Bony devraient tous les deux manquer le match qui opposera la Côte d’Ivoire au Maroc le 11 novembre prochain au Stade Felix Houphouët Boigny. L’absence des deux pachydermes de l’effectif s’expliquerait par des blessures qui pourraient les éloigner des pelouses pendant un bon moment. Connaissant la complicité entre les deux joueurs et leur expérience de jeu, il est certain que leur absence se ressentira dans le jeu offensif des éléphants contre les Lions de l’Atlas. Le quatrième joueur ivoirien qui devrait rater cette dernière journée des éliminatoires est le niçois Seri Jean Michael absent pour au moins trois semaines.
En tout, Marc Wilmots pourrait malheureusement se passer de Gervinho, Wilfried Bony, Eric Bailly et Seri Jean Michaël pour la ‘‘finale’’ contre le Maroc à Abidjan dans deux semaines environ.

Leger avantage pour le Maroc

En tête du groupe C avec 9 points, le Maroc est suivi au classement par la Côte d’Ivoire qui totalise 8 points après les 5 journées des éliminatoires du mondial disputées. Pour arracher la seule place de qualification du groupe, un simple match nul suffira aux Lions de l’Atlas pour prendre la route de la Russie, ce qui n’est pas le cas des éléphants condamnés à une victoire sur leur pelouse. Actuellement 7e du classement FIFA Afrique, les marocains disposent d’un léger avantage psychologique sur les éléphants relégués à la dixième place du podium africain Fifa de ce mois en raison de leur mauvaise prestation. Mais la sélection ivoirienne a toujours su surprendre les ivoiriens lorsqu’ils s’y attendaient le moins, donc rien n’est encore gagné d’avance.

1 Point ou Zéro ?

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Présidentielle au Kenya: Uhuru Kenyatta, un président mal élu ?

Meiway exige 4 millions de dollars à Vodacom Congo