in

OM : le ciel tombe sur la tête de Patrice Evra

Comme la plus part des grands footballeurs, Patrice Evra a trouvé un point de chute pour finir sa belle carrière entamée en 1998 avec le SC Marsala en Italie. Contrairement à beaucoup d’autres joueurs qui choisissent des destinations exotiques, Patrice Evra avait décidé de rentrer chez lui. Revenu en France après avoir joué en Angleterre et en Italie, le footballeur s’engage avec l’Olympique de Marseille. Malheureusement il n’aura peut-être pas la fin de carrière qu’il a souhaitée.

Le ciel vient de tomber sur la tête de Patrice Evra. C’est bien l’expression qui sied à sa situation actuelle. Epinglé depuis quelques temps à propos de son comportement, l’ex mancunien se voit finalement obligé d’emprunter la porte de sortie. L’épisode de Guimarães fut la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Le geste de trop de la part du vétéran

L’histoire de Patrice Evra avec l’Olympique de Marseille c’est un peu celle d’un flop. Après un épisode assez séduisant avec la Juve, Patrice Evra entendait finir en beauté avec l’un des clubs phares du championnat français : l’Olympique de Marseille. Il n’aura peut-être pas cette chance là avec les Phocéens. Déjà les prestations en dents de scie et les dérapages sur les réseaux sociaux ne plaidaient pas en faveur de cette éventualité. Plusieurs internautes avaient commencé à croire que le joueur perdait la tête au fil des années. Jusqu’ici son attitude restait, sur les bords, tolérables pour les responsables de l’Olympique de Marseille. La goutte d’eau qui fit déborder le vase fut le match contre les Portugais de Guimarães, le 2 novembre à Marseille. Ce jour-là, il avait donné un coup de pied à un supporter marseillais qui l’aurait provoqué. Les supporter de Marseille et les responsables du club ont trouvé le geste inexcusable et très décevant.

L’OM décide de se séparer de son joueur

Pour faire bien les choses, l’OM a décidé de se séparer de son joueur à l’amiable. L’information est tombée hier et faisait état de la résiliation du contrat de l’international français qui courrait jusqu’en juin 2018. Cette résiliation de contrat aurait été prise d’un commun accord avec les représentants du vétéran français de 36 ans. Il y avait déjà une semaine, l’ex Bianconeri avait subi une mise à pied qui a ouvert sur des négociations de licenciement. Les deux parties ont confirmé cet accord dans la soirée du vendredi. Pour l’heure le joueur n’aurait pas réagi, lui qui se trouverait en ce moment à Paris pour un séjour familial.

L’UEFA enfonce le clou

Désormais Evra ne fait plus partie de l’effectif 2017-2018 du club phocéen. Tous ses coéquipiers auraient pris note de la nouvelle situation qui s’offre à eux. Il faut dire que l’aura et l’expérience de l’ancien Bleu pesaient beaucoup dans la balance dans le vestiaire marseillais. L’UEFA a également pris ses sanctions disciplinaires à l’encontre du joueur. L’instance européenne de football a appliqué une suspension de toute compétition jusqu’au 30 juin 2018 et une amende de 10.000 euros (6 500 000 FCA). Avec ses mesures, la retraite de Patrice Evra semble avoir été avancée. A présent il ne peut que constater les dégâts de son geste insensé.
Avec une telle sanction Patrice Evra devrait bien se résoudre à précipiter sa retraite. Néanmoins, la résiliation ayant été d’un commun accord, le joueur devrait y trouver son compte. Maintenant il n’a plus qu’à méditer sur son acte qui tombe sous le sens. En tant qu’un footballeur international aussi expérimenté, il savait pertinemment la gravité du geste qu’il a posé. L’UEFA et les instances du football en général ne badinent plus sur ces questions ayant trait à l’indiscipline, à la violence ou au racisme sur et en dehors du terrain.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Brigitte Macron en pèlerinage à la Mecque

Arafat DJ : Tout sur la tournée internationale du génie du coupé décalé