in

Eléphants de Côte d’Ivoire: Marc Wilmots va-t-il partir ?

L’étau se resserre de plus en plus autour de Marc Wilmots, le sélectionneur des éléphants de Côte d’Ivoire. Après la défaite de la sélection ivoirienne samedi dernier face au Maroc, le débat autour du départ du tacticien belge a refait surface, d’autant plus que son bilan à la tête de l’équipe nationale laisse à désirer.

Sous l’ère Marc Wilmots, les éléphants de Côte d’Ivoire n’enchaîneront pas une quatrième coupe du monde. A l’issue de la 6e journée des éliminatoires du mondial 2018 en zone Afrique, la sélection ivoirienne s’est inclinée à domicile face une équipe marocaine qui a montré une plus grande détermination sur le terrain. Si les hommes de Wilmots avaient bien démarré la rencontre du samedi face au Maroc, les Lions de l’Atlas ont tourné le match en leur faveur grâce à un but inscrit à la 25e minute de jeu. Les marocains scelleront l’issue de ce match comptant pour une qualification au mondial 2018 en inscrivant un second but à la trentaine minute de jeu sur corner, un but inscrit par le capitaine Benatia. Les éléphants de Côte d’Ivoire ne réussiront pas à revenir dans cette rencontre face à une équipe marocaine bien en place sur le terrain. Marc Wilmots et ses hommes concèdent ainsi une nouvelle défaite et se voient privés d’une participation à la coupe du monde 2018 qui se jouera en Russie. Cette élimination des éléphants à Abidjan a aussi relancé les débats sur l’avenir du sélectionneur belge déjà contesté depuis son arrivée, lui qui s’était fixé pour objectif de qualifier les éléphants de Côte d’Ivoire dans ces éliminatoires du mondial 2018 . Mais les mauvais résultats se sont enchaînés pour le belge à la tête de la sélection ivoirienne, allant même à priver le pays d’une quatrième participation à la coupe du monde de football. L’étau se resserre autour du belge depuis cette défaite face au Maroc avec des supporters ivoiriens qui réclament sa démission. Maric Wilmots dont la réaction était très attendue après ce fiasco de la sixième journée des éliminatoires du mondial 2018 a finalement brisé le silence pour s’exprimer sur cette démission tant réclamée par les supporters ivoiriens.

Le bilan de Marc Wilmots avec les éléphants

Le bilan de Marc Wilmots à la tête des éléphants de Côte d’Ivoire laisse fortement à désirer. En 10 ans, aucun sélectionneur venu aux commandes de l’équipe ivoirienne n’a réalisé une si mauvaise entame avec les pachydermes. Depuis son arrivée, Marc Wilmots a officiellement dirigé 6 rencontres avec les éléphants. Le premier match officiel disputé par le belge à la tête de la sélection ivoirienne remonte au 6 juin dernier face aux Pays-Bas. Carrément invisibles tout au long du match, les hommes de Wilmots ont été battus par le score de 5 buts à 0. Quelques jours plus tard, à l’occasion de la première journée des éliminatoires de la CAN 2019, la Côte d’Ivoire a été battue à domicile par la Guinée (2-3), une défaite qui a plongé les supporters ivoiriens dans une colère noire. Mais Marc Wilmots et ses hommes redonneront de l’espoir aux ivoiriens lors de la troisième journée des éliminatoires du mondial 2018 contre le Gabon. A Libreville, les éléphants ont étrillé les gabonais (0-3) avant de plonger une nouvelle fois les supporters ivoiriens dans la déception lors du match retour à Abidjan. Contre toute attente, les gabonais se sont imposés à Bouaké (1-2) face aux éléphants. Après cette troisième défaite concédée par Wilmots et ses hommes, la déception sera à son paroxysme le samedi 11 novembre dernier lorsque le Maroc viendra arracher sa qualification en battant la Côte d’Ivoire (0-2). En l’espace de 6 rencontres disputées avec les éléphants, le tacticien belge compte une seule victoire, 4 défaites et 1 match nul. Sur l’ensemble des six rencontres, la sélection ivoirienne a encaissé 12 buts pour en avoir inscrit que 6, un bilan clairement décevant.

Le sélectionneur belge sur le pied de départ ?

« On a tenté de construire. Si vous regarder bien le jeu, on était bien en place pendant les 25 premières minutes. Malheureusement, on prend des buts casquettes et on prend un coup au moral. On va digérer. C’était un rêve pour tout le monde. C’était un rêve pour moi. Nous sommes déçus. Je vais faire le point avec le président et on verra pour l’avenir (…) On a commencé avec deux attaquants, Gervinho et Doumbia. On avait décidé de jouer dans leur dos avec Gradel en numéro 10. Le choix de Deli Simon s’explique par sa taille à cause des phases de jeu arrêté. De même, on a aussi perdu des joueurs comme Serey Dié et Kodjia avant le match. Pour l’avenir, on a des jeunes qui sont en train de monter, c’est l’avenir. Sur le cas Gbohouo, il est pour moi l’un des meilleurs gardiens d’Afrique. Tuer ce garçon, c’est pas mon but. Il était le gardien de but titulaire avant mon arrivée. C’est vrai que ça fait mal. L’objectif à présent, c’est la Coupe d’Afrique 2019. ». A la lumière de cette déclaration, il ressort clairement que Marc Wilmots n’a pas l’intention de renoncer encore moins de résilier son contrat avec la FIF, à moins que les supporters accentuent la pression et poussent la FIF à se défaire du belge.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Eliminatoires mondial 2018 Afrique : résultats de la 6e journée

Davido meilleur artiste africain aux MTV Europe Music Awards