in

Crise à la FIF : Sidy Diallo réhabilité par la FIFA

Ce mardi marque l’épilogue d’une crise sans précédent à la FIF entre Sidy Diallo et plusieurs dirigeants de club. La médiation proposée par la FIFA s’est tenu ce 20 mars à Zurich, une médiation qui s’est soldé par la réhabilitation du président de la fédération ivoirienne dans ses fonctions jusqu’à la fin de son mandat.

La crise à la FIF a connu son dénouement ce mardi à Zurich. Invités par la FIFA qui avait décidé de jouer les médiateurs dans le bras de fer entre Sidy Diallo et le G42, les présidents de clubs qui réclamaient le départ du dirigeant de la maison de verre de Treichville ont été désavoués par l’instance mondiale du football. Après que chacune des deux parties belligérantes ait exposé ses arguments, la FIFA a rétabli le très controversé Sidy Diallo dans ses fonctions de dirigeant de la FIF. Dans sa conclusion sur cette crise qui secoue la FIF depuis des mois, l’instance mondiale du football à appeler tous les acteurs du ballon rond à œuvrer main dans la main « pour surmonter les difficultés afin de préserver les intérêts du football ivoirien ». Nouveau revers pour le G42 qui s’attendait manifestement une décision de la FIFA qui conforterait leur position. Sidy Diallo reste donc jusqu’à la fin de son mandat à la tête de la fédération ivoirienne de football, n’en déplaise à ses détracteurs parmi lesquelles Koné Cheick Oumar, l’ancien président de l’Africa Sport. Après la débâcle des éléphants de Côte d’Ivoire aux éliminatoires du mondial 2018, le patron du Groupe Koneco avait appelé les dirigeants de club ivoirien à se mobiliser en vue de démettre Sidy Diallo de ses fonctions. L’ancien footballeur ivoirien Kalou Bonaventure est lui aussi monté au créneau pour exiger le départ de Sidy Diallo à la tête de la FIF. Ce bras de fer entre l’ancien joueur ivoirien et le patron de la fédération a connu un autre dénouement. Alors qu’il avait été choisi comme consultant de matchs de ligue 1 en Côte d’Ivoire sur Canal, Kalou Bonaventure a été suspendu de son poste pour avoir tenu tête à Sidy Diallo.

L’ère Sidy Diallo toujours en marche

Avec cette décision de la FIFA qui le rétablit dans ses fonctions, le patron de la maison de verre de Treichville a encore 2 belles années devant lui aux commandes du football ivoirien. Si elle ne date d’hier, la crise au sein de la FIF entre Sidy Diallo et ses détracteurs a connu un pic au mois de novembre, avec la défaite des éléphants à Abidjan à l’occasion de la 6e journée des éliminatoires du mondial 2018 en zone Afrique. Alors qu’ils avaient impérativement besoin d’une victoire, les éléphants ont été battus à domicile par le Maroc qui par la même occasion a validé son ticket pour la coupe du monde 2018. Face à fureur des supporters, la FIF a limogé Marc Wilmots après six mois passés en Côte d’Ivoire.

Elections sénatoriales en Côte d’Ivoire : quelle crédibilité pour les premiers sénateurs?

Ejaculation féminine

Sexualité : que sait-on de l’éjaculation féminine ?