Accueil SPORT CAN 2021 : la Côte d’Ivoire saisit le TAS contre la CAF

CAN 2021 : la Côte d’Ivoire saisit le TAS contre la CAF

La Côte d’Ivoire n’a pas encore dit son dernier mot face à la décision de la Confédération Africaine de football qui a décidé de lui retirer l’organisation de cette compétition de football. Après avoir évincé le Cameroun de l’organisation de l’édition 2019, la CAF envisageait de donner une seconde chance au Cameroun en lui réattribuant la Coupe d’Afrique des Nations qui suivra celle de 2019. Problème, le comité exécutif de la Confédération africaine de football avait décidé en septembre 2014, de confier l’organisation à la Côte d’Ivoire. Mais après quelques missions d’inspections, Ahmad Ahmad, actuel patron de l’instance africaine du football, estime que les autorités ivoiriennes ne seront pas prêtes à temps pour accueillir la compétition. La CAN 2021 attribuée à la République ivoirienne devrait donc être décalée pour l’été 2023, une décision que la fédération ivoirienne de football ne partage guère. Pour obtenir de gain de cause, la FIF est allée jusqu’à saisir le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

La fédération ivoirienne de football vient d’apporter une première réaction à la CAF qui souhaite lui retirer l’organisation de la CAN 2021 au profit du Cameroun. La Fédération ivoirienne de football a décidé de saisir le TAS pour protester vivement contre la décision de lui retirer l’organisation de cette compétition. C’est en septembre 2014 que l’instance dirigeante du football africain a décidé de confier à l’unanimité l’organisation de cette compétition à la Côte d’Ivoire. Alors que les autorités ivoiriennes s’activent pour finaliser les travaux de construction des infrastructures sportives devant accueillir la compétition de football, la Confédération africaine de football, par la voie de son président Ahmad Ahmad, estime que le pays ne sera pas prêt à temps. Pour une meilleure organisation, la Confédération africaine de football a décidé de confier l’édition 2021 au Cameroun qui s’est vu retirer le 30 novembre dernier l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. La confédération africaine de football envisage donc d’attribuer à la Côte d’Ivoire l’édition 2023, une décision qui suscite le mécontentement de l’instance dirigeante du football ivoirien. Face à la volonté de la CAF d’apporter des modifications au chronogramme, la fédération ivoirienne de football a donc décidé de saisir le tribunal arbitral du sport. Un courrier de la FIF a été adressé le jeudi au TAS.

> Lire aussi  PSG - Lille : Kylian Mbappé et Thomas Tuchel en désaccord

La Côte d’Ivoire injustement écartée de la CAN 2021 ?

Dans le courrier adressé au tribunal arbitral du sport, « La FIF a été surprise d’apprendre que le président de la CAF a décidé de sa seule autorité, et sans aucune concertation préalable avec elle, de réattribuer au Cameroun l’organisation de l’édition 2021 confiée jusque-là à la Côte d’Ivoire » poursuit le communiqué. « Les préparatifs et travaux nécessités par l’organisation de cette grande compétition, particulièrement importante pour tout le football ivoirien et pour toute la Côte d’Ivoire constituent un investissement économique, financier et humain conséquent. Toutes les énergies ont été et restent mobilisées afin de faire de cet événement une fête continentale en Côte d’Ivoire », lisons-nous dans le communiqué. Et « au terme d’une réunion qui s’est tenue mercredi l’ensemble des clubs et autres acteurs du football présents, au regard des textes régissant la CAF et des règlements internationaux pertinents, à l’unanimité ont demandé à la FIF d’exercer tout recours devant toute juridiction arbitrale ou judiciaire nationale ou internationale compétente afin de faire valoir ses droits. Au vu de ce qui précède, la FIF a saisi, ce jour même, le TAS d’un recours contre la décision de la CAF», conclue la fédération ivoirienne de football dans son communiqué.

Vous pouvez aussi aimer