in

Manchester United se sépare de José Mourinho

DEPART DE MOURINHO – Pressenti depuis quelques temps, l’écho qui circulait dans la presse anglais a fini par être confirmé ce mardi matin par un communiqué officiel du club mancunien.

Arrivé à Manchester United il y’a un peu plus de deux ans, José Mourihno a finalement été licencié ce mardi 18 décembre. L’information a été confirmé il y’a quelques minutes sur Twitter par le club mancunien mais aussi par voie de communiqué officiel. Ce limogeage du tacticien portugais intervient alors que le club mancunien se prépare à affronter le PSG en février prochain pour les huitièmes de finale de la ligue des champions de football. Pour l’instant, le remplaçant de l’ancien entraîneur de Chelsea n’est pas encore connu mais certains évoquent déjà le nom de Zinedine Zidane comme potentiel successeur du spécial One.

Manchestera United affronter le PSG pour les huitièmes de finale de ligue des champions sans José Mourinho. Ce mardi 18 décembre, l’entraîneur portugais a été rémercié par son club après deux années au commande des Reds Devils : «José Mourinho a quitté le club avec effet immédiat, indique le communiqué. Un manager intérimaire va être engagé jusqu’à la fin de la saison actuelle, pendant que le club va travailler sur le recrutement d’un nouveau manager à plein temps.», a fait savoir la direction du club dans un communiqué. L’information a par la suite été officiellement confirmée sur le compte Twitter du club mancunien : «Manchester United a annoncé que Jose Mourinho avait quitté le club. Nous voudrions le remercier pour son travail pendant son séjour à Manchester United et lui souhaiter du succès dans les années à venir.». Si l’arrivée du tacticien portugais était saluée par de nombreux supporters, les résultats ont été en deçà des attentes du club et des supporters. Mais tout de même, le portugais a permis au club mancunien de disputer la ligue des champions l’année dernière après avoir réussi à remporter la ligue Europa. Mais en Premier League, la recette Mourinho n’a toujours pas été convaincante avec Manchester United, raison pour laquelle le club a décidé de se séparer de lui bien avant l’échéance de son contrat qui coure jusqu’en janvier 2020. Selon les bruits qui courent, l’entraîneur intérimaire nommé à la place de José Mourihno serait un ancien du club, l’ex-footballeur anglais Gareth Neville. Mais combien a coûté le départ du tacticien portugais au club anglais ? Seule certitude, une belle compensation financière a été offerte à l’entraîneur portugais pour ce limogeage puisque le club a décidé de rompre son contrat bien avant la fin de son contrat qui expirait normalement en janvier 2020. Selon le quotidien britannique Daily Record, le club anglais aurait versé la bagatelle de 27 millions d’euros au spécial One pour ce licenciement. Le quotidien britannique évoque également une enveloppe supplémentaire de 20 millions d’euros, des chiffres qui restent pour l’instant à confirmer officiellement. Mais l’information officielle est donc le départ du tacticien portugais de Manchester United, deux ans seulement après son arrivée chez les Reds Devils. S’il n’a pas remporté de titre de championnat avec le club mancunien, Mourinho a tout de même permis au club d’étoffer son palmarès avec trois trophées depuis son arrivée.

Retour sur le palmarès de José Mourinho en Angleterre

Après deux années passées aux commandes de Porto, José Mourinho découvre les sensations de la Premier League en 2004 après avoir été recruté comme entraîneur de Chelsea. L’aventure du portugais avec le club anglais durera trois ans. Avec Chelsea, le portugais a gagné trois titre de champion d’Angeleterre, trois fois la League Cup, une coupe d’Angleterre et une fois la Community Shield. Avec Manchester United, seulement trois titres ont été gagnés par le tacticien depuis son arrivé en mai 2016. Outre ces titres avec le club, Mourinho a remporté plusieurs fois le trophée de meilleur entraîneur d’Angleterre.

Billet de 50 euro

Salaire des Joueurs de foot les plus riches au monde

Résultats municipales à Bassam : Ezaley saisit la Cour Suprême