Censure de L’Equipe : une vingtaine de médias désavouent le PSG

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

Selon le PSG, il conviendrait désormais de qualifier L’Equipe de ‘‘Média de désinformation’’, eu égard des ‘‘allégations totalement erronées, ridicules’’ répandues il y’a quelques semaines dans son édition en ligne. A quelques jours du match entre Paris-Saint-Germain et le club Etoile Rouge de Belgrade, le quotidien sportif français a révélé dans un article de presse le supposé danger qui guettait le club de la capitale sur la question du Fair-play financier. Selon le média sportif, la direction du club aurait envisagé toutes les éventualités pour éviter de subir des sanctions de l’UEFA. L’Equipe révèle dans cette édition en ligne réservée aux abonnés que le club serait même prêt à se séparer de ses stars du moment, le brésilien Neymar Jr et l’international français Kylian Mbappe, pour se conformer au Fair-play financier de l’UEFA. Des révélations niées en bloc par la direction du club dans un communiqué officiel. Mais le PSG est allé plus loin en interdisant l’accès à ses conférences au média d’information sportive, une décision désapprouvée par une vingtaine de médias en France.

Après son article sur le Fair-play financier au PSG, le quotidien sportif L’Equipe a été vilipendé par le club parisien à travers un communiqué officiel rendu public le 7 décembre dernier, allant jusqu’à taxer le journal de médias de désinformation : «Au-delà de démentir avec la plus grande fermeté ces allégations totalement erronées, ridicules et uniquement de nature à recréer un climat de grandes tensions entre le Club et ce média, le Paris Saint-Germain s’interroge, une fois de plus, sur l’honnêteté intellectuelle de L’Equipe et les arrière-pensées de sa ligne éditoriale concernant le Paris Saint-Germain. Les exemples foisonnent d’un traitement dénué d’équilibre et qui ne vise qu’à répandre une atmosphère délétère. Dernier exemple en date, mercredi dernier, jour du match à Strasbourg, avec une ‘‘une’’ qui prétendait vendre un soi-disant ‘‘malaise Cavani’’. Au passage, au vu du nombre colossal de ‘‘unes’’ qui lui sont consacrées chaque année par le quotidien sportif, signe de sa dimension extrêmement populaire, le Paris Saint-Germain est en droit de s’interroger sur la démarche quelque peu schizophrène de la rédaction de L’Equipe et de sa hiérarchie…. Face à la désinformation orchestrée par L’Equipe, et son acharnement à tenter de nuire à son image, le Paris Saint-Germain, club le plus populaire et le plus titré de France, réaffirme sa volonté d’avancer et de dialoguer uniquement avec les interlocuteurs de bonne foi.», révèle le PSG dans une note officielle. Ce communiqué du club parisien fait suite à un article de L’Equipe paru le 7 décembre dernier en ligne. Dans le contenu de cet article réservé aux abonnés, le quotidien sportif déclarait que le club parisien envisagerait de prendre des dispositions drastiques pour éviter de tomber sous les sanctions de l’UEFA. Au nom du Fair-play financier, le PSG envisagerait ainsi de se séparer, s’il le faut, de Neymar ou Kylian Mbappe, deux joueurs aujourd’hui devenus incontournables dans le 11 de départ du club. En réaction à ces ‘‘allégations’’ du quotidien sportif, le PSG a décidé d’interdire l’accès à ses conférences de presse au média sportif français, une décision qui a suscité de vives réactions chez les autres médias qui appellent à une levée de cette sanction.

> Je regarde  Franck Ribéry évoque son avenir avec le Bayern Munich

Une vingtaine de média soutiennent L’Equipe contre le PSG

«Le PSG doit laisser les journalistes de L’Equipe travailler normalement A plusieurs reprises récemment, comme à Belgrade la semaine dernière, à Saint-Germain-en-Laye, ce lundi ou ce vendredi, nos confrères de L’Equipe ont assuré qu’ils se sont vu refuser l’accès à des conférences de presse du PSG.
La liberté des journalistes de couvrir des conférences de presse sportives, économiques ou politiques, n’est pas négociable. Nous demandons au PSG de rétablir au plus vite l’accès à ses conférences de presse à nos confrères de L’Equipe pour qu’ils puissent à nouveau travailler normalement.», ont indiqué dans un communiqué conjoint plusieurs médias français dont Le Figaro, TV5 Monde, BFM TV, France Inter, Libération, Le JDD, Paris Match, Le Parisien-Aujourd’hui en France, M6, Europe 1, RTL.

Vous pouvez aussi aimer

>