in

CAN 2021 : la Côte d’Ivoire accélère les préparatifs

ORGANISATION CAN 2021 – Alors que la CAF souhaite confier l’édition au Cameroun, en Côte d’Ivoire on poursuit toujours les préparatifs de la compétition conformément au calendrier de 2014.

L’organisation de la coupe d’Afrique des Nations en 2021 reste toujours une priorité en Côte d’Ivoire, et ce en dépit du glissement proposé par la Confédération africaine de football. Après avoir écarté le Cameroun de l’édition 2019 qui aura lieu en Egypte, la CAF a décidé de confier l’organisation de la prochaine coupe d’Afrique au pays de Samuel Eto’o, une organisation déjà actée pour la Côte d’Ivoire depuis septembre 2014. Mais du côté ivoirien, on n’entend guère se laisser influencer par ce glissement de calendrier, en dépit du fait que le Cameroun a déjà accepté l’idée d’organiser la compétition dans deux ans. Les travaux du mythique stade olympique d’épimbé etant déjà achevées, le comité d’organisation ivoirien accélère désormais les travaux pour la construction du stade de Korhogo. Ce terrain d’une capacité d’accueil de 20 000 places sera disponible au plus tard en décembre 2020, sauf changement de programme.  

La Côte d’Ivoire n’entend pas renoncer à la CAN 2021 en dépit du glissement de calendrier mis en place par la CAF il y’a quelques semaines. Après le retrait de la CAN 2021 au Cameroun, la Confédération Africaine de football a décidé d’offrir une seconde chance aux camerounais d’organiser la deuxième coupe d’Afrique des Nations de leur histoire. Mais pour cela, il faudrait au préalable que la Côte d’Ivoire accepte de renoncer à la CAN 2021, ce qui n’est pas encore le cas du côté ivoirien. Mais l’offensive diplomatique du président de la CAF devrait dans une certaine mesure forcer la main aux autorités ivoiriennes pour acter les différents glissements de date proposés. En déplacement en Guinée il y’a quelques jours, Ahmad Ahmad a réussi à convaincre les autorités guinéennes d’accepter le décalage de date. Ainsi, la Guinée organisera la Coupe d’Afrique des Nations 2025 en lieu et place de l’édition 2023 qui lui avait été initialement proposée. Le Cameroun ayant accepté d’organiser la Can 2021, il ne reste plus qu’à la Côte d’Ivoire d’accepter de décaler de deux ans celle qui lui avait été proposée. Mais les autorités ivoiriennes n’ont pas encore dit leur dernier mot, en l’occurrence la fédération ivoirienne de football. Dans une récente interview, le président de la CAF a laissé entendre que les autorités ivoiriennes ne seraient pas prêtes à temps pour livrer l’ensemble des infrastructures nécessaires à l’organisation d’une telle compétition. Rappelons que la Coupe d’Afrique des Nations de football est une compétition qui réunit désormais 24 nations africaines en lieu et place de 16 traditionnellement. Pour l’organisation, il faudrait six stades de football répondant aux normes internationales, sans oublier des aéroports et des hôtels de luxe dans les villes censées accueillir la compétition.

Aucun stade prêt à ce jour

Concernant la construction des stades, la majorité des chantiers sont lancés mais aucun nouveau de terrain de football n’est encore sorti de terre, au moment où nous écrivions ces lignes. Le plus grand stade qui est le stade olympique d’épimbé est quasiment achevé. Les autorités ivoiriennes mettent désormais les bouchées doubles pour la construction du stade de Korhogo, un terrain d’une capacité d’accueil de 20 000 places. Il sera livré en décembre 2020, soit à six mois du coup d’envoi de la compétition. Un stade est également en construction dans la ville côtière de San-Pédro. Mais selon la CAF, la Côte d’Ivoire ne sera pas prête à temps. Il ne reste plus que la décision du TAS pour trancher dans ce bras de fer qui oppose l’instance africaine du foot aux autorités ivoiriennes : « la FIF a saisi, ce jour même, le TAS d’un recours contre la décision de la CAF».

Euromillions 15 01 19

Résultat Euromillion (FDJ) : tirage du Mardi 15 janvier 2019

Arrestation d’Alain Lobognon : Ehouo Jacques soutient le député de Fresco