Accueil SPORT CAN 2019 : la FIFA désavoue le Comores

CAN 2019 : la FIFA désavoue le Comores

CAN 2019 : la FIFA désavoue le Comores

ELIMINATOIRES CAN – Les Comoriens avaient déposé un recours auprès du Tribunal Arbitral du Sport pour demander l’exclusion du Cameroun dans ces éliminatoires, une requête qui hélas aura peu de chances d’aboutir à un dénouement heureux en faveur des insulaires.

Le Comores n’aura probablement pas gain de cause dans le bras de fer qui l’oppose au Cameroun depuis quelques mois. La fédération comorienne avait saisi le TAS pour demander l’exclusion des lions indomptables des éliminatoires de la CAN 2019, au motif qu’ils se sont vus retirer l’organisation de la compétition pour des raisons de retard dans la livraison des infrastructures sportives.

La fédération de football du Comores a monté un dossier en béton contre le Cameroun pour exiger l’exclusion des Lions Indomptables de la prochaine coupe d’Afrique des Nations. Suite à la décision de la CAF de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, la FFC a introduit une demande auprès du Tribunal Arbitral du Sport pour exiger l’exclusion des camerounais des éliminatoires, conformément au règlement de la Confédération africaine de football. Selon les textes de la CAF, le pays qui se voit retirer l’organisation de la CAN pour des raisons d’incapacité doit être exclu de la compétition africaine de football. Malgré les requêtes déposées auprès de la CAF, le match comptant pour la sixième journée des éliminatoires dans cette CAN entre le Cameroun et le Comores a finalement eu lieu il y’a quelques jours. Sans surprise les camerounais ont validé leur ticket pour l’Egypte en battant les comoriens 3-0. Malgré une élimination, le Comores croit toujours en ses chances de qualification, puisqu’un recours avait été déposé auprès du TAS contre le Cameroun. Pour sa part, la FIFA a clairement précisé qu’elle n’entendait pas s’immiscer dans affaire : «La FIFA a expliqué qu’elle ne pouvait pas intervenir dans ce dossier, pour des questions réglementaires, mais qu’elle pouvait servir d’intermédiaire pour ouvrir le dialogue». Pour déposer ce recours au TAS, la FCC a dû mettre la main dans les poches.

> Lire aussi  CAN 2019 : la CAF réaménage son calendrier

21000 euros pour saisir le TAS

«Sur les 21 200 euros nécessaires pour l’avance des frais, nous avons recueilli un peu plus de 18 300 euros. La FFC ajoutera la différence, et un virement bancaire sera effectué très rapidement sur le compte du TAS. Dans cette affaire, la CAF joue sur le fait qu’à ce jour, la FFC n’a pas encore payé cette somme. Et le TAS demandera à la CAF de payer la même somme. En cas de refus, la TAS nous demandera si nous souhaitons nous acquitter de cette somme. En agissant ainsi, la CAF sait très bien ce qu’elle fait : elle sait que nos moyens sont très limités, et que réunir de nouveau cette somme sera compliqué», a expliqué le président de la fédération comorienne de football. Si le TAS donnait raison au Comores, ce serait un véritable revers pour le Cameroun qui, sur le papier, est déjà qualifié pour la CAN 2019.

Vous pouvez aussi aimer