Ligue des champions : le président de l’UEFA opposé à la réforme

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

REFORME LIGUE DES CHAMPIONS – Si quelques grands clubs européens ont favorablement accueilli ce nouveau projet de l’ECA, la majorité des équipes qui composent les cinq grands championnats d’Europe sont opposés à cette réforme du football européen, un projet qui favorise en grande partie les grosses écuries. Interrogé sur ce sujet qui divise le football européen, le président de l’UEFA a apporté un soutien de taille aux clubs à petits budget, puisqu’Aleksander Ceferin s’est montré plutôt récitent à ce nouveau projet.

Le président de l’UEFA a donné son avis sur la réforme de la ligue des champions, un projet encore en phase de consultation. A titre personnel, Aleksander Ceferin n’a pas été séduit par ce projet déjà dénoncé par les clubs à faible budget. Plusieurs managers et présidents de clubs interrogés sur le sujet ont souhaité conserver la formule actuelle de la compétition européenne de football. L’un des principaux changements de ce nouveau projet sera sans doute le passage de 8 à 4 groupes pour les phases de poules. Certes, le nombre de participants reste inchangé, mais nous passons avec cette réforme, à 4 groupes de huit équipes pour les phases de poules. Les quatre équipes qui récolteront le plus de points dans chaque groupe iront en huitièmes de finale et seront directement qualifiés pour la prochaine C1.

Aleksander Ceferin s’est finalement exprimé sur l’épineuse question de la réforme de la ligue des champions qui divise tant le football européen. Dans un entretien accordé au média allemand Der Spiegel, le patron de l’UEFA souhaiterait que l’actuelle formule de la C1 soit conservée pour les années à venir : «Si vous me demandez mon avis, rien ne devrait changer… Je ne suis pas certain que l’idée sera mise en œuvre sous sa forme actuelle». Soumis par l’Association européenne des clubs à l’UEFA pour consultation, le projet de réforme de la ligue des champions devrait être mis en place dès 2024, si le oui réussit à l’emporter. Mais pour l’heure, l’ancienne formule est de loin préférée par de nombreux présidents de clubs en Europe. Aleksander Ceferin s’est voulu toutefois rassurant : «nous sommes seulement dans la phase de consultations et nous devons parler tous ensemble. L’ECA nous a soumis sa proposition. Ensuite, à l’UEFA, nous avons immédiatement repoussé l’idée d’organiser des matches de coupes d’Europe le week-end. Ca n’arrivera pas». Concernant la situation financière des ligues professionnelles, le patron de l’UEFA estime que «les cinq grandes Ligues devraient reverser de l’argent aux plus petites fédérations, lorsqu’elles vendent les droits de retransmission de leurs matches dans ces pays. Parce que lorsque les matches des grandes Ligues sont diffusés à la TV, ça affaiblit le football sur les petits marchés». Pour une compétition plus équilibrée, «Nous pouvons règlementer strictement le nombre des joueurs en prêt dans un club, et réduire la taille des effectifs. Il y a aussi l’idée d’une taxe de luxe: celui qui veut investir 200 millions doit reverser 100 millions à répartir entre les autres», explique Aleksander Ceferin.

> Je regarde  Hervé Renard : signe au Maroc

Deschamps se prononce sur la réforme de la C1

«C’est un problème pour les Championnats. Avec autant de matches de Ligue des champions, c’est compliqué. Pour parler de la sélection, je ne vois pas ça d’un bon œil car on serait sur deux périodes où il faut être concentré en faisant deux fois quatre matches. Déjà que l’on ne passe pas beaucoup de temps ensemble, là il y aurait surtout de la récupération. Il y a plus de désavantages que d’avantages.», a fait savoir l’entraîneur des Bleus. Dans sa formule actuelle la réforme de la ligue des champions serait beaucoup plus bénéfique aux grosses écuries du football européen, puisque les poids lourds du continent européen n’auront plus à batailler dans leurs championnats respectifs pour se qualifier à la C1.

Vous pouvez aussi aimer

>