Neymar accusé de viol : la plaignante craint désormais pour sa vie

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

AFFAIRE NEYMAR JUNIOR – A quelques jours du coup d’envoi de la Copa America, une plainte a été déposée au Brésil contre la star du football. La plaignante, une mannequin brésilienne, accuse l’attaquant du PSG de l’avoir violé il y’a environ deux semaines dans un hotel de la capitale française. Le footballeur a tenté de réagir en dévoilant une vidéo de leurs échanges, mais Najila Trindade Mendes de Souza maintient toujours sa version des faits.

Les accusations de viol portées à l’encontre de Neymar alimentent depuis quelques jours l’actualité sportive au Brésil, alors que le pays accueille la Copa America cette année. L’attaquant parisien a été déclaré forfait pour cette compétition, pas en raison du scandale d’agression sexuelle, mais plutôt pour une blessure contractée lors du match amical qui a opposé le Brésil et le Qatar il y’a quelques jours. Invitée par une chaîne brésilienne, Najila Trindade Mendes de Souza, la victime présumée de l’agression sexuelle, a livré sa version des faits au cours de cette soirée où sa vie a basculé. Et depuis lors, elle dit recevoir régulièrement des menaces et craint désormais pour sa vie. La plaignante n’écarte pas l’hypothèse de son assassinat prémédité que ses détracteurs tenteraient de faire passer pour un suicide.

Après Christiano Ronaldo, Neymar est la seconde stars du football à être accusée de viol cette année. Najila Trindade Mendes de Souza, une mannequin brésilienne, a déposé plainte contre l’attaquant du PSG qu’elle accuse de l’avoir violée il y’a deux semaines. Selon la version des faits rapportée par la plaignante, c’est le 15 mai dernier qu’elle a été victime d’agression sexuelle. Le lieu, un hôtel parisien dont le nom n’a pas été dévoilé. Sur invitation du footballeur, Najila Trindade Mendes de Souza explique avoir fait le déplacement du Brésil jusqu’à la capitale française. Si elle s’attendait effectivement à avoir des relations sexuelles consenties avec le footballeur, les choses se dérouleront autrement une fois dans la chambre d’hôtel avec Neymar : «Dès le début, mon intention était d’avoir une relation sexuelle avec lui. C’était ma volonté. C’est lui qui a payé mon déplacement. Je voulais le rencontrer, avoir une relation sexuelle avec lui. C’était ma volonté. C’était clair aussi pour lui… Mais quand il est arrivé à l’hôtel, il était agressif, totalement différent de celui que j’ai connu à travers les messages. Comme j’avais très envie de rester avec lui, je me suis dit,  »bon, je vais gérer. » On a commencé à échanger des caresses, s’embrasser, jusque-là c’était consenti ! Mais après il a commencé à me brusquer… Je lui ai dit plusieurs fois :  »stop, non, stop ». Lui, il ne parlait pas beaucoup, il ne faisait qu’agir. Moi, j’étais prête à avoir une relation sexuelle consentie. Mais c’est devenu un viol quand il m’a dit qu’il n’avait pas de préservatif. J’ai dit :  »on va continuer seulement les caresses ». Son silence voulait dire qu’il n’irait pas plus loin. Mais il ne m’a pas écouté et il a commis l’acte sans mon consentement, et sans préservatif.», a confié la plaignante à une chaîne de télé brésilienne.

> Lire aussi  Les « Léopards » de la RD Congo en stage Cameroun

Trindade Mendes de Souza redoute le pire

«Tout le monde complote contre moi en disant que je suis une menteuse et que je dis des propos calomnieux, mais, s’il n’y avait rien dans ma plainte, ils ne seraient pas autant préoccupés, non ?… C’est plus facile de m’incriminer en tant que pute pour classer l’affaire. Ce monde est pourri. Et vous savez ce qu’il va se passer ? Ils vont me tuer et dire que je me suis suicidée, que je mentais et la vie va continuer. Les femmes vont continuer d’être violées, encore violées, et traitées comme des merdes», faisait remarquer la plaignante. Neymar a déjà été entendu une première fois par la police de Rio dans cette affaire.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.