Accueil SPORT Sifflets contre la Marseillaise : Deschamps et Macron indignés, Le Graet relativise

Sifflets contre la Marseillaise : Deschamps et Macron indignés, Le Graet relativise

MATCH FRANCE VS TURQUIE – Le match entre les Bleus et les turcs comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2020 se sont achevés par une victoire de la sélection turque à domicile. Si la défaite des hommes de Didier Deschamps était parfaitement logique face à une équipe adverse supérieure dans le jeu, l’entraîneur des bleus n’ pas caché son indignation après les sifflets entendus dans le stade contre la Marseille, l’hymne national du drapeau tricolore.

L’équipe de France était en déplacement à Konya pour affronter la Turquie dans le cadre des éliminatoires de l’Euro. Les turcs se sont logiquement imposés lors de la rencontre, puisqu’ils ont été nettement au-dessus des bleus durant toute la rencontre. Outre la défaite, le match a laissé un souvenir amer aux français, en raison des coups de sifflets entendus dans le stade contre la Marseillaise. Les réactions dans le monde du sport comme au niveau politique n’ont pas tardé. Abordant dans le même que le président Macron, Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National, a appelé la FIFA à prendre des sanctions à l’égard de la fédération turque de football. De son côté, le patron du football français, Noël Le Graët, tente lui de relativiser cet incident survenu lors de la rencontre Turquie-France.

Les coups de sifflets contre la Marseillaise, lors du match entre la France et la Turquie, comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2020, ont été vivement condamnés par Macron : «Le président de la République s’est ému que l’hymne français ait été sifflé en Turquie soir. Il a trouvé cela inacceptable», a réagi l’Elysée dans un communiqué. Lors de cette rencontre comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2020, les bleus ont été battus par les turcs (2-0), qui prennent ainsi la tête du groupe. En conférence de presse, le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, a dénoncé la mauvaise performance de ses joueurs : «Au-delà de la qualité des Turcs, qui nous ont mis en difficulté, on leur a offert des opportunités nous-mêmes. C’est un non match de notre part, et un très bon match de la Turquie, bravo à eux. C’est ça le haut niveau, quelle que soit l’équipe à partir du moment où il n’y a pas tout ce qu’il faut dans les ingrédients… Ce soir on est puni. La route est encore longue, c’est jamais simple une phase de qualification. Ce soir on ne pouvait pas espérer autre chose par rapport à ce qu’on a fait et par rapport à un adversaire qui était dans de très bonnes dispositions». En ce qui concerne les coups de sifflets entendus contre la Marseille, Didier Deschamps a dénoncé une situation ‘‘très désagréable, mais ce n’est pas spécifique à la France et à la Marseillaise. C’est déjà arrivé là-bas pour toutes les équipes nationales. On est en droit d’attendre un minimum de respect par rapport à ce que représente un hymne pour un pays. Ça n’a pas été le cas, c’est dommageable mais ça a eu lieu. On espère que ce ne sera plus le cas’’.

> Lire aussi  Ligue des champions : Tottenham s’incline à domicile devant l’Ajax

Marine Le Pen exige des sanctions de la FIFA

«Siffler un hymne national, en l’occurrence la Marseillaise, est toujours une honte, un affront et l’inverse des valeurs de fair-play. On attend de la Fifa qu’elle sanctionne la fédération de football turque pour le manque de respect du public turc ce soir», a fait savoir la présidente du Rassemblement National. Pour sa part, Noël Le Graët a fait part de son indignation, tout en prenant le soin de relativiser l’incident : «Les Bleus n’ont pas été bien accueillis par un certain nombre de supporters mais très bien par d’autres, donc pour moi il n’y a pas d’incident. Malheureusement, c’est tout une tribune une demi-heure avant le match, dès qu’un Bleu est apparu sur le terrain».

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.