Implantation d’écoles de volley-ball à Bouaké

Cour volley ball Bouaké

L’expert Salifou Touré met son expérience à la disposition de la fédération

Ce projet est l’affaire de la fédération ivoirienne de volley-ball en appuie au comité national olympique (CNO), financé par la solidarité olympique c’est vu procéder au lancement du projet d’implantation des écoles de volley-ball édition 2019 ce vendredi 28 juin 2019 au lycée Djibo Sounkalo, en présence des membres de la fédération, administration et élèves, qui sont répartis en trois catégories d’athlètes, le niveau amateur, débutant et le niveau un peu élevé. Ce projet vise trois localité donc Korhogo, Bouaké et Abidjan qui ont pour partenaires éducatif les établissements scolaires mais le lycée Djibo Sounkalo, le lycée jeune fille et le lycée Tsf sont les établissements choisis pour la phase pilote, donc nous aurons 270 enfants composé de 162 filles, 108 garçons et 11 encadreurs. Cette édition 2019 permettra de développer le volley-ball en Côte d’Ivoire. Salifou Touré venu du Burkina Faso, expert chargé de la mise en place des écoles de volley-ball a donné les raisons de cette création : « Cela consiste à détecter les potentiels joueurs et les encadreurs issues des différents établissements a qui nous donnons les formations pour pouvoir se perfectionner pour que d’ici un an les enfants puissent être des professionnels, se positionner comme des élites du volley ball ivoirien.

L’expert Salifou Touré, au centre en complet bleue se prêtant à la presse en compagnie de la SG comité olympique.

Le constat est que le volley-ball ivoirien rencontre des difficultés de plus en plus mitigé au niveau des compétitions inter africaine et des compétitions internationales, aussi les équipes sont vieillissantes d’où la nécessité de procéder au renouvellement de l’élite à la base. Nous rencontrons des difficultés liées aux pratiques sportives qui ne sont pas au top, que nos acteurs au niveau des autorités et du volley ball de la région puissent accompagner ce projet pour que ce projet puisse se pérenniser ». A t’il dit. A sa suite Mme Fofana Naminata secrétaire général national du comité olympique de Côte d’Ivoire a tenu à exprimer leurs différentes attentes « Ce projet fait partir des programmes mondiaux de la solidarité olympique du C.i.o et c’est une joie de voir Bouaké être acteur, parce que Bouaké est une ville sportive qui a formé des hauts cadres. Que cette activité qu’on puisse la pérenniser et que tous nos grands athlètes viennent en majorité de Bouaké et on fera tout pour que l’activité puisse perdurer parce que aujourd’hui on doit occuper la jeunesse pour ne pas qu’elle s’adonne à des pratiques néfastes » a exprimé la secrétaire nationale. Cette édition 2019 est placé sous le parrainage du préfet de la région de Gbêkê M. Tuo Fozié. Qui c’est fait représenter par la secrétaire générale de la préfecture Mme Amani Michèle Loboué qui a procédé au service.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.