Copa America : Lionel Messi crache sur l’arbitrage au Brésil

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

COPA AMERICA CONMEBOL – La brillante victoire du Brésil sera-t-elle remise en cause après les propos de Leo Messi sur l’arbitrage ? Seule certitude, les brésiliens ont été nombreux à réagir aux attaques du quintuple ballon d’or argentin qui dénonçait une corruption dans la compétition.

A l’instar des autres compétitions de football, la Copa America a fait appel au VAR pour apporter une plus grande crédibilité aux décisions arbitrales. Mais la vidéo assistance n’a visiblement pas joué son rôle de justicier, si l’on se fie aux déclarations émises par les officiels argentins. Eliminés par le Brésil en demi-finale de la compétition, les argentins ont émis de sérieux doutes sur le fonctionnement de la Vidéo assistance lors de ce choc entre les deux géants de l’Amérique Latine. Outre la fédération argentine, Lionel Messi n’a pas non plus été tendre à l’égard de l’arbitrage dans cette compétition qui s’est déroulée sur le sol brésilien. Comme il fallait s’y attendre, les réponses brésiliennes aux critiques du quintuple ballon d’or n’ont pas tardé.

Le Brésil a-t-il été favorisé par l’arbitrage tout au long de la Copa America ? Seule certitude, la victoire du Brésil face au Pérou, surtout la qualification de la seleçao face aux argentins en demi-finale, fait beaucoup de bruits en Argentine. Il y’a de cela quelques jours, la fédération argentine de football émettait quelques doutes sur le bon fonctionnement de la VAR, notamment lors de la rencontre de demi-finale qui a opposé le Brésil à l’Albiceleste. Les soupçons pèseraient sur des membres de l’entourage du président brésilien qui avait effectué le déplacement au stade pour suivre cette rencontre de choc entre les deux géants du foot sud-américain : «Nous sommes très inquiets du fait que plusieurs médias brésiliens évoquent des problèmes d’interférence du système de communication entre la salle d’opération vidéo et les arbitres sur le terrain… Selon ces médias, ces interférences auraient été causées par une partie des équipes chargées de la sécurité du président Jair Bolsonaro». Outre ce communiqué de la fédération argentine de football, Lionel Messi a lui aussi dénoncé l’arbitrage dans cette compétition, un arbitrage qui selon lui favorisait les brésiliens au détriment de leurs adversaires : «Je dis toujours la vérité et je suis honnête, c’est ce qui me fait rester calme, si ce que je dis affecte et qu’il y a des répercussions, cela n’est pas de ma faute. Je pense que ce qui s’est passé est à cause de ce que j’ai dit. Nous ne devions pas faire partie de cette corruption, de ce manque de respect pour la Coupe entière. Nous étions là pour plus. La corruption, les arbitres et tout ce qui ne permet pas aux gens de participer au football, le spectacle, ça le gâche un peu. Il ne fait aucun doute que tout est fait pour le Brésil, j’espère que le VAR et l’arbitre n’influenceront pas la finale et que le Pérou pourra concourir normalement.», avait indiqué le champion d’Espagne avant la finale remportée par le Brésil dimanche soir face au Pérou.

> Je regarde  Eliminatoires mondial 2018 Côte d’Ivoire Maroc: FIF et FRMF en conflit

Tite dénonce un manque de respect de l’argentin

Malgré l’euphorie de la victoire, le sélectionneur brésilien Tite n’a pas voulu laisser passer les attaques de l’argentin, un joueur à qui il vouait pourtant une grande admiration : « Celui que j’ai qualifié de joueur extraordinaire, d’extraterrestre, doit avoir un peu plus de respect et doit comprendre et accepter quand il est battu. Nous aussi nous avons été défavorisés durant une série de matches. Donc, il faut faire très attention. Je lui réponds directement. Nous avons été propres contre l’Argentine. Son expulsion a été injuste. Il ne le méritait pas, celui qui le méritait c’était Medel. C’est juste un avertissement. Nous aussi on a dû composer avec l’arbitrage.», a indiqué le manager brésilien.

Vous pouvez aussi aimer

>