Côte d’Ivoire – Algérie : le meilleur match de la CAN 2019 ?

QUART DE FINALE – Le choc très attendu dans cette coupe d’Afrique des Nations entre ivoiriens et algériens a tenu toutes ses promesses. Critiqués pour leur niveau de jeu depuis le début de la compétition, les ivoiriens ont montré un tout autre visage lors de ce quart de finale face aux fennecs.

La Côte d’Ivoire et l’Algérie se sont affrontés pour une place en demi-finale lors de la 32e édition de la CAN sur le continent africain. Si les ivoiriens ont gardé la mémoire la victoire de l’édition 2015 en quart contre les algériens, ces derniers ont eu leur revanche jeudi soir face aux ivoiriens en Egypte. Pour certains supporters, il s’agissait sans doute du plus beau match de la coupe d’Afrique des Nations depuis le début de la compétition il y’a environ trois semaines. Mais il fallait forcément un vainqueur, et les deux équipes ont du s’en remettre aux tirs aux buts pour se départager. Dans ce cruel exercice, les algériens se montreront bien meilleur que les ivoiriens, et fileront donc en demi-finale de la CAN 2019.

Fin de parcours pour les éléphants de Côte d’Ivoire à la CAN 2019 face à l’Algérie. Mais les ivoiriens sont tombés les armes à la main, puisqu’ils auront réussi  à faire douter cette équipe algérienne jusque dans les derniers instants du match. Contrairement aux précédentes prestations, les éléphants se sont montrés beaucoup plus conquérants dans ce quart de finale qui les opposait aux fennecs d’Algérie, la meilleure équipe du tournoi jusque-là. S’ils n’avaient pas concédé de buts depuis le début de la CAN, les algériens encaisseront leur premier but face aux ivoiriens en seconde période de ce quart de finale de folie. Après avoir ouvert la marque en première période, les algériens ont manqué de peu de doubler la mise en seconde période grâce à un pénalty. Mais l’attaquant algérien ne réussira pas à transformer cette précieuse occasion de but, ce qui a complètement tout relancé dans cette rencontre. L’homme providentiel du côté des ivoiriens sera Kodjia Jonathan, critiqué pour ses nombreux ratés dans cette CAN. L’attaquant ivoirien ramène les deux équipes à égalité avant la 70e minute de jeu. L’agressivité était le maître-mot chez les éléphants jeudi soir face aux algériens. Dans la bataille pour le contrôle du milieu, les ivoiriens ont réussi à faire douter et faire reculer la redoutable équipe d’Algérie. Deux hommes sont à féliciter du côté ivoirien pour cette belle prestation dans le milieu de terrain. Le capitaine ivoirien Serey Dié et Franck Kessié, le sociétaire de l’AC Milan en Italie. Au niveau de l’animation offensive, Max Gradel et Wilfried Zaha ont donné du fil à retordre aux défenseurs algériens dans ce quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Les algériens ont également tenté de jouer sur la fébrilité défensive des ivoiriens pour éviter les prolongations en inscrivant le but de la victoire. Mais la vigilance du gardien ivoirien Silvain Gbohouo permettra aux ivoiriens de tenir bon face aux assauts algériens dans ce match de folie.

Séparés aux tirs aux buts

Dès lors que les deux équipes se sont engagées dans les deux prolongations, chacun des deux entraîneurs se préparait déjà à l’éventualité d’aller aux tirs aux buts. Du côté algérien, le sélectionneur a procédé à quelques changements en prolongations, probablement en raison de l’exercice à venir qui allait départager les deux équipes africaines. En 2015, les ivoiriens étaient revenus victorieux de cet exercice face au Ghana en finale de la CAN au Gabon. Mais cette fois, les algériens seront de bien meilleurs tireurs. L’attaquant Bony Wilfried et le capitaine Serey Dié ne réussiront pas à transformer leurs tirs, ce qui profitera aux algériens qui l’emportent finalement (4-3 tab). Vu l’intensité du match, c’était sans doute la finale de la CAN avant l’heure.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.