CAN 2019 : Aboulaye Traoré Ben Badi critique le coaching de Kamara Ibrahim

COUPE D’AFRIQUE – Les ivoiriens sont sortis de la compétition en quart de finale après une rencontre pleine de suspense face à l’Algérie, victorieuse de la 32e édition de la coupe d’Afrique des Nations en Egypte. Pour l’ancienne gloire du football ivoirien, le coaching de Kamara Ibrahim y est pour quelque chose dans cette élimination des éléphants.

La Côte d’Ivoire avait-elle les moyens de créer la surprise à la CAN 2019 ? Certains ivoiriens estiment haut et fort que les éléphants auraient pu dépasser le stade des quarts de finale dans cette coupe d’Afrique. A la surprise générale, Kamara Ibrahim avait décidé de se passer des services de Yao Kouassi Gervais dans cette compétition, alors qu’il figurait parmi les meilleurs buteurs ivoiriens en Europe cette saison avec 11 réalisations. Revenant sur le bilan des éléphants dans cette coupe d’Afrique, l’ancienne gloire du foot ivoirien, Aboulaye Traoré alias Ben Badi, l’un des héros de la génération 92, a remis en cause certains choix opérés par le sélectionneur des éléphants de Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire a quitté la Coupe d’Afrique en quarts de finale, à l’issue d’une rencontre de choc face à l’Algérie. Après avoir sorti le Mali, les éléphants étaient à deux doigts de créer la surprise face à l’Algérie. Mais les fennecs réussiront à faire tomber les ivoiriens pendant la séance des tirs aux buts. Mais les ivoiriens ont été unanimes sur la prestation des pachydermes lors de ce match face à l’Algérie. Les ivoiriens avaient livré leur plus beau de la compétition. Et pour certains, l’affiche Algérie Côte d’Ivoire était de loin le meilleur match de la CAN 2019 en Egypte. Malgré une prestation qui a fait oublier la tristesse de la défaite, l’ancien joueur ivoirien Ben Badi estime pour sa part qu’un meilleur coaching de Kamara Ibrahim aurait pu faire la différence dans cette coupe d’Afrique des Nations : «Peut-être que cela va vous choquer. Mais la Coupe d’Afrique ne se joue pas en une seule rencontre. On avait un effectif avec de belles individualités mais sans un collectif au niveau des attentes. On a vu des joueurs qui n’avaient pas la tête sur la compétition. Quand vous avez un joueur comme Nicolas Pépé qui n’a pas la tête, un autre comme Kodjia qui rate 10 occasions avant d’en marquer une seule, cela montre qu’il y’a encore du travail à faire. Nous sommes sortis en quart de finale, non pas parce que nous méritions d’être éliminés à ce niveau de la compétition. Juste parce que nous n’avions pas l’équipe pour aller au-delà. On joue notre seul bon match contre l’Algérie. Comme je l’ai dit la CAN, ce n’est pas un seul match. Il faut avoir une âme et c’est cette âme qu’on n’avait pas dans notre équipe nationale, et malheureusement on avait des joueurs qui nous ont démontré qu’ils ne méritaient pas la sélection».

Ben Badi regrette l’absence de Gervinho

En dévoilant la liste des joueurs ivoiriens convoqués pour la CAN 2019, Kamara Ibrahim a suscité une grosse polémique en décidant de se passer de Gervinho, l’un des cadors de cette équipe de Côte d’Ivoire. Pour l’ancienne gloire Aboulaye Traoré, l’absence du sociétaire de Parme dans cette coupe d’Afrique est vraiment regrettable : «On a des joueurs qui ont besoin de confirmer comme le latéral gauche de l’ASEC Mimosas, Wonlo Coulibaly. Il faut surtout donner de la chance à nos joueurs locaux. Il y a des joueurs que le coach a fait partir sachant qu’il n’allait pas les utiliser, et malheureusement nous avons laissé une arme comme Gervinho qui aurait dû être du groupe des sélectionnés. C’est l’un des joueurs quoi qu’on dise qui a toujours mouillé le maillot quand il est en sélection».

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.