Finale CAN 2019 : l’arbitre camerounais s’explique sur le pénalty annulé

COUPE D’AFRIQUE 2019 – L’Algérie est sortie victorieuse de son second derby avec le Sénégal lors de la 32e édition de la coupe d’Afrique des Nations. Les Lions de la Téranga ont pourtant eu une occasion de revenir dans la partie en seconde période, sur une main algérienne dans la surface de réparation. Après avoir sifflé le pénalty en faveur des sénégalais, l’arbitre du match est revenu quelques minutes après sur sa décision, après consultation de la vidéo assistance.

La finale de la CAN 2019 continue toujours d’alimenter les débats, surtout au Sénégal où certains supporters n’ont pas hésité à pointer du doigt l’arbitrage durant le match. Dès l’entame de la rencontre, l’Algérie profite d’un moment de déconcentration pour trouver le chemin des filets. L’unique but inscrit en début de période permettra aux fennecs de décrocher leur deuxième titre de champion d’Afrique, 29 ans après le sacre de 1990. Mais l’issue de la finale aurait pu changer en seconde période, si Alioum Alioum avait accordé aux sénégalais un pénalty qu’il n’a pas hésité à siffler après une main algérien dans la surface de réparation. Mais l’officiel du match reviendra sur sa décision, après avoir regardé de près la scène avec la VAR. De passage sur une radio locale, le camerounais est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à annuler le pénalty sifflé lors de la finale.

La 32e édition de la coupe d’Afrique s’est achevée par un sacre des fennecs d’Algérie en finale face au Sénégal. Les fennecs qui n’avaient concédé aucune défaite depuis le début du tournoi ont poursuivi sur leur lancée face aux lions de la Teranga. Dès l’entame de la rencontre, les algériens trouvent le chemin des filets sur un manque de concentration des sénégalais. Les sénégalais multiplieront les assauts pour revenir au score, mais sans succès. Pourtant, les sénégalais auraient revenir à hauteur des fennecs dans cette rencontre si l’arbitre du match avait validé le pénalty accordé aux lions de la Teranga. La main sifflée dans un premier temps sera annulée par le camerounais Alioum Alioum, après consultation de la VAR. Comme il fallait s’y attendre, cette décision a suscité la colère de nombreux supporters sénégalais qui estimaient qu’il y’avait bel et bien pénalty en faveur de leur équipe. Dans une interview retransmise par wiwsport, Alioum Alioum a donné les raisons qui l’ont poussé à annuler le pénalty sifflé pour le Sénégal dans cette finale de la CAN : «Effectivement, il y’a eu main dans la surface de réparation. Quand il y’a main dans la surface de réparation, il y’a penalty effectivement. Dieu merci nous avons une assistance vidéo qui rectifie les choses. C’est cela l’importance…C’est que nous avons pris cette décision mon assistant et moi. Il m’a donné, il m’a filé l’information qu’il y’avait main et moi aussi de ma position, de profil, j’avais une idée de main. Mais on ne savait pas vraiment si cette main était anormale et si elle était décollée du corps. J’ai pris la décision de siffler un penalty mais après l’assistant de la vidéo m’a envoyé voir l’image. J’ai revu l’image et je suis revenu sur ma décision. Il n’y avait pas penalty, la main n’était pas décollée du corps.».

Une décision de l’arbitre et non de la VAR

«Etant spécialiste, dès que j’ai vu le premier plan qu’on m’a montré, cela m’a suffi. On m’a montré mais j’ai vu un seul et c’est fini…Non non non. La décision revient à l’arbitre. C’est l’arbitre qui donne la décision ce n’est pas la VAR. La VAR vient juste en appui, elle te donne l’information.», a révélé l’arbitre camerounais dans son interview retransmise par wiwsport sur son site en ligne.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.