Le sélectionneur Kamara Ibrahim appelé à démissionner

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

DEMISSION KAMARA IBRAHIM – Désigné comme le successeur de Marc Wilmots, Kamara Ibrahim a connu a première grande expérience avec les éléphants lors de la CAN 2019 en Egypte. Mais les éléphants sortiront du tournoi dès les quarts de finale, après avoir tenu tête à la sélection d’Algérie jusqu’aux tirs aux buts. Malgré une prestation saluée par tous, nombres d’ivoiriens estiment que le sélectionneur actuel aurait pu faire mieux dans cette Can.

Le sélectionneur ivoirien Kamara Ibrahim avait opéré quelques choix difficiles avant le début de la CAN 2019. L’une des décisions les plus controversées prises par l’entraîneur ivoirien a été la mise à l’écart de Yao Kouassi Gervais de la liste des 23. Malgré les nombreuses interpellations de part et d’autres sur la toile, le coach ivoirien est resté ferme sur sa décision d’aller en Egypte sans Gervinho. Pour certains, l’élimination de la Côte d’Ivoire en quart de finale par l’Algérie n’est pas un fait anodin, même si l’équipe ivoirienne reste visiblement en reconstruction. Les choix opérés par l’entraîneur ont, selon l’avis de certains, freiné les éléphants dans la course au titre en Egypte.

Le sélectionneur Kamara Ibrahim n’a pas fait forte impression avec les éléphants à la CAN 2019. Et bien avant le début de la compétition, certains doutaient de la capacité de l’entraineur ivoirien à conduire cette équipe ivoirienne vers un troisième titre sur le sol égyptien. La décision de Kamara Ibrahim de se passer de Gervinho est pour certains, la conséquence du mauvais parcours des ivoiriens dans cette coupe d’Afrique. Selon une information transmise par nos confrères de Vibe Radio Côte d’Ivoire, Diomandé Choilo, sans doute le journaliste sportif préféré des ivoiriens, a pointé du doigt la responsabilité de Kamara Ibrahim dans cet échec des éléphants à la CAN : «On nous dit que nous avons une équipe en reconstruction. Dites-moi, une équipe en reconstruction ne mérite-t-elle pas de remporter une Coupe ? Les Eléphants étaient en reconstruction avec Hervé Renard en 2015 et on a remporté la CAN 2015. Le Cameroun était en reconstruction et ils ont gagné la CAN 2017. Ecoutez, il ne faut pas brandir l’argument de la « RECONSTRUCTION » pour voiler l’échec. Oui, ce qu’on a vu en Egypte, c’est un échec. Il faut que les responsables du football ivoirien l’assume». Avant lui, l’ancien international ivoirien Ben Badi, avait lui aussi remis en cause les choix tactiques du sélectionneur des éléphants en Egypte : «il y a des joueurs que le coach a fait partir sachant qu’il n’allait pas les utiliser, et malheureusement nous avons laissé une arme comme Gervinho qui aurait dû être du groupe des sélectionnés. C’est l’un des joueurs quoi qu’on dise qui a toujours mouillé le maillot quand il est en sélection. Vraiment on remercie Kamara de nous avoir envoyé en quart de finale, mais il faut qu’il parte apprendre encore. Il faut tourner la page Kamara et envoyer quelqu’un qui pourra apporter une âme à cette équipe».  

> Lire aussi  Tite convoque à nouveau Neymar en sélection

Une trop lourde responsabilité pour Kamara 

«Kamara Ibrahim n’était pas à la hauteur, il faut le reconnaître. Ce n’est pas parce que les Eléphants ont produit un match satisfaisant contre l’Algérie qu’il faut se taire sur son bilan. On ne juge pas un entraîneur sur un match. Tout au long du tournoi, on a vu une équipe des Eléphants qui se cherchait, il y avait aucune cohésion dans le jeu de notre équipe», indiquait Diomandé Choilo selon une publication de Vibe Radio. Pour Ben Badi, «Kamara c’est vrai c’est un ivoirien, c’est quelqu’un qui voulait apporter beaucoup à la sélection mais le costume de sélectionneur de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire est trop costaud pour lui. Il doit encore aller apprendre», une façon d’appeler le coach ivoirien à rendre sa démission.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.