Accueil SPORT Patrick Mboma règle ses comptes avec les ivoiriens à Abidjan

Patrick Mboma règle ses comptes avec les ivoiriens à Abidjan

PATRICK MBOMA A ABIDJAN – L’ancien footballeur camerounais aujourd’hui devenu consultant sportif a mis les pendules à l’heure lors de son passage dans la capitale économique ivoirienne. Pendant la Coupe d’Afrique des Nations, nombres d’ivoiriens ont déversé leur colère sur le camerounais, après que des virulentes critiques sur les éléphants lui aient été attribuées. Ces critiques acerbes ont fait le tour des réseaux sociaux, exposant le camerounais à un véritable lynchage médiatique.

Les ivoiriens ont visiblement eu tort de s’en prendre au consultant camerounais Patrick Mboma. L’ancien footballeur reconverti depuis quelques années était régulièrement sur le plateau de Canal Plus à l’occasion de la 32e édition de la CAN 2019 en Egypte. Evoquant l’avenir des éléphants dans cette compétition, le camerounais aurait vilipendé les ivoiriens pour leur piètre prestation dans cette Can, soulignant que le parcours des pachydermes prendrait fin dès les quarts de finale. Et il faut croire que le camerounais a vu juste, même si les ivoiriens avaient la possibilité de sortir les algériens dans cette coupe d’Afrique des Nations. Exposé à un véritable lynchage médiatique sur les réseaux sociaux, l’ancien footballeur camerounais était à Abidjan sur invitation de la FIF, l’occasion pour lui d’éclaircir ce fâcheux malentendu avec les supporters ivoiriens.

Patrick Mboma était à Abidjan sur invitation de la Fédération ivoirienne de football. Avant son arrivée sur les terres ivoiriennes, le consultant camerounais avait fait l’objet d’un véritable lynchage médiatique sur la toile, lors de la CAN 2019 en Egypte. Selon une information relayée sur les réseaux sociaux, le consultant sportif camerounais avait porté des critiques acerbes sur la prestation des éléphants dans cette compétition, notamment après le match de huitième de finale opposant le Mali à la Côte d’Ivoire, une rencontre fortement dominée par les maliens, mais remportée au final par les ivoiriens. Selon les informations rapportées sur Facebook, Patrick Mboma aurait confié : «Cette équipe des Éléphants qui joue sans système de jeu ne méritait pas de passer les 8e de finale. Face à l’Algérie, sa route va prendre fin». Lors de son séjour à Abidjan, le consultant camerounais a eu l’occasion de revenir sur cet incident qui l’avait injustement livré à la merci de certains supporters ivoiriens : «J’ai été pris dans l’émotion des supporters ivoiriens, alors que, je le répète, je n’avais pas accordé d’interview…C’est l’un des commentaires que j’ai pu faire lorsque j’ai eu la possibilité de commenter un match de la Côte d’Ivoire. Çà s’est arrêté là. De là à penser que je voulais le mal de la Côte d’Ivoire. Oui, effectivement, il y a une équipe telle que je voulais voir dans la compétition. Mais, quelle est cette équipe qui, quand bien même je vais commenter, je vais dire qu’elle était la plus merveilleuse et exceptionnelle ?», s’interroge l’ancien attaquant de Parme en Italie.

> Lire aussi  Coupe du monde féminine : le Cameroun et le Nigéria en huitièmes de finale

Mboma reconnait un incident avec Copa Barry

«Mais, je ne peux pas m’amuser à m’attaquer aux footballeurs, parce que j’ai été moi-même footballeur. Je peux la faire, cette erreur. Ça m’est déjà arrivé, et je m’en suis même excusé. J’ai dit, par exemple, cette vérité avec Copa Barry. J’ai eu des propos déplacés. Mais, malgré moi, je n’ai pas eu du mal à venir rectifier le problème. Mais, je n’ai pas eu de propos déplacés, pendant cette compétition à l’encontre des Eléphants», a fait savoir le camerounais. Le message important à retenir, c’est que nul n’est à l’abri d’une erreur, car bien des consultants sportifs se sont aussi livrés à la vindicte populaire pour des propos complètement déplacés. L’un des derniers exemples les plus marquants a été celui de Daniel Bravo après une critique raciste contre un joueur évoluant en ligue 1.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.