Accueil SPORT Racisme au football: Lilian Thuram réclame plus de fermeté

Racisme au football: Lilian Thuram réclame plus de fermeté

Racisme au football: Lilian Thuram réclame plus de fermeté

RACISME DANS LE FOOT – Des joueurs de couleur noire sont régulièrement victimes de cris racistes en Europe, pendant certaines rencontres sportives. Mais en Italie, le phénomène a pris une proportion beaucoup plus importante ces dernières. Blaise Matuidi, Moise Kean, Koulibaly Kalidou… on ne compte plus aujourd’hui le nombre de joueurs de couleur noire victime de racisme sur un terrain de foot. La dernière en date  remonte seulement à quelques jours, lors d’une rencontre qui opposait l’Inter Milan à Cagliari en série A. après son départ de Manchester United, le belge Romelu Lukaku a fait les frais de cris racistes pendant le match.

Lilian Thuram est engagé depuis quelques années dans la lutte contre le racisme, sous toutes ses formes. C’est donc avec beaucoup de consternation que l’ancien champion du monde est revenu sur les cris racistes adressés au belge Romelu Lukaku en série lors du match entre l’Inter Milan et Cagliari. Pendant qu’il s’apprêtait à tirer un pénalty, l’attaquant belge a été victime de cris racistes dans les tribunes. Après la rencontre, le joueur a appelé à plus de fermeté contre ces personnes qui marginalisent leurs semblables de la peau noire. Pour l’ancien champion du monde, l’Italie doit prendre exemple sur la France dans les sanctions contre le racisme. En réactions à cette forme de racisme sur le terrain l’ancien joueur de Chelsea Demba Ba a suggéré le départ de tous les joueurs noirs du championnat italien.

Il y’a quelques jours, le belge Romelu Lukaku était victime de racisme sur le terrain, lors du match opposant l’Inter Milan à Cagliari. Pendant qu’il s’apprêtait à tirer un pénalty, l’attaquant belge a été la cible de cris racistes dans les tribunes. Ce n’est pas le premier joueur de couleur visé par le racisme en Italie, probablement pas le dernier. Face à la récurrence de problème en Italie, Lilian Thuram a opté pour plus de fermeté dans les sanctions : «Il y a une hypocrisie incroyable et il manque la volonté de résoudre le problème. Ne rien faire équivaut à être d’accord avec ceux qui poussent des cris racistes. Si quelque chose vous dérange, vous faites tout pour la changer. En France, on interrompt les matches en cas de comportement contre l’homosexualité dans les tribunes : suspendre la rencontre et renvoyer les joueurs aux vestiaires, cela veut dire éduquer les gens…Il faut prendre conscience que le monde du foot n’est pas raciste mais qu’il y a du racisme dans la culture italienne, française, européenne et plus généralement dans la culture blanche, poursuit l’ancien défenseur de Parme et de la Juventus Turin. Il est nécessaire d’avoir le courage de dire que les blancs pensent être supérieurs et qu’ils croient l’être. De toutes les manières, ce sont eux qui doivent trouver une solution à leur problème. Les noirs ne traiteront jamais les blancs de cette façon, et pour n’importe quelle raison. L’histoire le dit.». Outre l’ancien champion du monde, le sénégalais Demba Ba a aussi opté pour une solution beaucoup plus ferme contre ce phénomène en Italie : «Voilà la raison pour laquelle j’ai décidé de pas jouer là lorsque j’en avais la possibilité… A ce stade, poursuit-il, j’espère que tous les joueurs noirs vont quitter ce championnat. Cela n’arrêtera pas la stupidité et la haine, mais au moins elles ne viseront pas d’autres races».

> Lire aussi  Fondation Didier Drogba : Le footballeur accusé de détournements de fonds

Réaction de Lukaku aux cris racistes

«De nombreux joueurs ont souffert d’abus racistes ce dernier mois. Ça a été mon cas aussi hier. Le foot est un jeu dont tout le monde doit profiter et nous ne devrions accepter aucune forme de discrimination susceptible de faire honte à notre sport… Les plates-formes de réseaux sociaux doivent également travailler plus, avec les clubs, parce que chaque jour, il y a au moins un commentaire raciste sous un post d’une personne de couleur. On le dit depuis des années et il n’y a toujours rien de fait», a réagi l’international belge ciblé par des cris racistes il y’a quelques jours.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.