Accueil SPORT Samuel Eto-o : après le foot, une carrière politique ?

Samuel Eto-o : après le foot, une carrière politique ?

Samuel Eto-o : après le foot, une carrière politique ?

RETRAITE DE SAMUEL ETO’O – A l’instar de Didier Drogba, l’international camerounais a aussi décidé de raccrocher les crampons. Vainqueur de trois ligues des champions dont deux sous le maillot du FC Barcelone, le footballeur camerounais a un palmarès bien chargé sir le continent africain, puisqu’il a aussi remporté la CAN en 2000 et en 2002 avec le Cameroun. Après le foot, certains anciens joueurs ont choisi la voie de la reconversion. La majorité des footballeurs à la retraite optent pour un retour en tant qu’entraineur. Après avoir publiquement affiché son soutien à Paul Biya lors de la précédente élection présidentielle camerounaise, il y’a toutes les raisons de se demander si une carrière politique attend désormais le quadruple ballon d’or africain.

Après Didier Drogba, c’est au tour de Samuel Eto’o de mettre un terme à sa carrière de footballeur professionnel. Il y’a environ une semaine, le footballeur camerounais annonçait sur les réseaux sociaux sa retraite sportive, une annonce qui a été suivie par de nombreux hommages rendus au joueur camerounais. Une semaine après sa retraite, le camerounais s’est confié lors d’une interview sur les futures challenges qu’il compte relever après le foot. Jouissant d’une grande popularité dans son pays auprès de la jeunesse, le footballeur pourrait choisir la voie de la politique pour sa reconversion, un choix qui a été visiblement payant pour l’ancien joueur libérien Georges Weah. Au cours de son entretien avec RFI, le footballeur camerounais a levé le voile sur son prochain challenge après le foot.

Samuel Eto’o a officiellement tiré un trait sur le football la semaine dernière, après une brillante carrière couronnée de plusieurs succès en Afrique comme en Europe. Avec son pays, le camerounais a décroché deux Coupes d’Afrique des Nations, un trophée qui manque hélas au palmarès de l’ivoirien Didier Drogba aussi à la retraite. A titre individuel, le natif de Yaoundé a remporté à quatre reprise le trophée de ballon d’or africain. Seul l’ivoirien Yaya Touré en a autant que le camerounais, à la différence que l’ivoirien a remporté de manière consécutive ses quatre trophées africains. Auréolé de trois ligues des champions, dont deux avec le FC Barcelone, Samuel Eto’o a aujourd’hui un palmarès qui fait rêver nombres de jeunes talents africains dans le milieu du foot. Une semaine après sa retraite, le camerounais s’est confié sur son avenir après le foot, dans un entretien accordé à nos confrères de RFI. Cet entretien a été l’occasion pour le camerounais de mettre un terme à une polémique qui alimente les débats depuis belle lurette sur le continent africain, concernant l’identité du meilleur joueur africain : «Je suis un joueur unique. On doit me donner ma place. Je suis le meilleur en Afrique. Je l’ai gagné dans les stades, c’est un fait. Les autres le savent et doivent l’accepter. Quelqu’un d’autre viendra et fera mieux que moi. Je sais que je ne suis pas éternel », a fait savoir le footballeur camerounais. Samuel Eto’o a d’ailleurs fait de surprenantes révélations sur l’attribution de la CAN 2021 à son pays. Rappelons que la CAF avait officiellement retiré au Cameroun l’organisation de la CAN 2019, pour des retards dans la livraison des infrastructures censées accueillir la compétition. Le camerounais dans son entretien le rôle déterminant qu’il a eu à jouer pour que la CAF laisse une seconde chance à son pays : «J’ai tout fait pour que les relations entre l’État du Cameroun et la Confédération africaine de football s’améliorent. J’ai terminé ma mission en faisant en sorte que le Cameroun ne perde pas sa CAN et qu’elle soit repoussée».

> Lire aussi  Liga : Valence inflige à Zidane sa première défaite depuis son retour au Real

Samuel Eto’o évoque son avenir après le foot

«Je voulais avoir plusieurs portes ouvertes à la fin de ma carrière. Je ne serai pas loin du foot. Je ne ferai que des choses qui m’épanouissent. Et même si les gens m’aiment, je ne pense pas me lancer en politique», a indiqué le camerounais qui n’exclut pas d’ailleurs la possibilité d’une reconversion dans le foot en tant qu’entraîneur.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.