Accueil SPORT Sylvinho licencié : Laurent Blanc, son probable successeur

Sylvinho licencié : Laurent Blanc, son probable successeur

Sylvinho licencié : Laurent Blanc, son probable successeur

Olympique de Lyon – Il n’aura tenu que neuf matches de ligue 1 avec l’OL et deux matches de ligue des champions, soit 11 rencontres officielles avec le club présidé par Aulas. A l’issue d’une réunion entre dirigeants du club qui s’est tenue le lundi, le club a décidé de lancer une procédure de licenciement à l’encontre de l’entraineur brésilien, qui affiche seulement 9 points à son compteur, après neuf rencontres de championnat. En attendant de connaître son successeur, le club a désigné Gérald Baticle comme entraineur intérimaire des lyonnais. La recherche d’un nouvel entraîneur est désormais la priorité d’Aulas. Et selon les bruits qui courent, la direction du club devrait dans quelques jours rencontrer Laurent Blanc, ancien coach du PSG, pour des éventuelles discussions sur le poste de manager de l’OL.

Fin de parcours de Sylvinho avec l’Olympique de Lyon. Après neuf matches de championnat, le sélectionneur brésilien a été limogé par son club, suite à ses mauvais résultats en ligue 1. Sur les cinq derniers matches disputés par les lyonnais, aucune victoire. La goutte d’eau de trop a été la défaite lors de la neuvième journée, pendant le derby opposant Lyon à Saint Etienne. Si la victoire en ligue des champions avait accordé un sursis au sélectionneur brésilien, la défaite en championnat finira par sceller son sort avec le club. Dans un communiqué diffusé dans la soirée du lundi, l’OL a annoncé la mise en place d’une procédure de licenciement à l’encontre du brésilien arrivé cette saison aux commandes du club français. Son successeur intérimaire se nomme Gérald Baticle, un ancien footballeur reconverti au poste d’entraîneur. Mais l’on devrait patienter encore quelques jours avant de connaître le nom de l’entraineur officiel de l’OL pour cette saison.

Après 11 matches toutes compétitions confondues avec Lyon, le brésilien Sylvinho a été remercié par la direction du club dans la soirée de lundi. Critiqué depuis le début de la saison, il s’était accordé un sursis grâce à sa victoire en ligue des champions la semaine dernière. Mais cette joie aura été de courte durée puisque le club s’inclinera quelques jours plus tard dans un derby face à Saint-Etienne. La réunion du conseil d’administration qui s’est tenue lundi a été sanctionnée par un communiqué mettant un terme aux fonction du brésilien en tant que sélectionneur de l’Olympique de Lyon : «L’OL a décidé de mettre en œuvre une procédure pouvant aboutir à la rupture du contrat de travail de Monsieur Sylvio Mendes Campo Júnior.   Pendant le déroulé de cette procédure l’entraînement sera assuré par Monsieur Gérald Baticle sous la direction du directeur sportif Juninho». Cette décision était prévisible pour certains consultants sportifs : «Je ne cherche pas à tout prix un responsable. Mais je pense qu’il (Sylvinho) n’a pas la solution. Je suis très inquiet pour Lyon. Il ne se passe rien ! C’est le moment. Après, il sera trop tard. Sylvinho a l’air totalement perdu et déboussolé. Je ne vois pas comment c’est possible pour lui de s’en sortir. J’ai même l’impression qu’il a perdu la confiance de certains joueurs», a confié Christophe Dugarry, l’ancien champion du monde 1998. Une course contre la montre commence désormais pour Aulas en vue de trouver un successeur au brésilien. Et parmi les noms qui circulent actuellement, celui de Laurent Blanc, l’ancien manager de Bordeaux et du PSG. Sans club depuis 2016, l’ancien champion du monde devrait très bientôt reprendre du service, selon les bruits qui courent actuellement.

> Lire aussi  Thiago Silva et Marquinhos recadrent Messi après ses déclarations sur l’arbitrage

Joachim Andersen réagi au licenciement du brésilien

«C’est toujours triste quand un homme bien doit partir. Alors j’aimerais remercier Sylvinho de m’avoir accueilli chaleureusement à Lyon. Mais dans un grand club comme l’OL, les résultats doivent être meilleurs que ceux que nous avons obtenus. Ce n’est pas la faute d’une seule personne, mais l’entraîneur se retrouve toujours en première ligne. Maintenant, c’est à nous, les joueurs et le nouvel entraîneur, d’ajouter les éléments qui nous manquent pour retourner là où nous devons être, c’est-à-dire en haut du classement», a indiqué le défenseur central de l’Olympique de Lyon.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.