Accueil SPORT FIF : Alain Gouaméné salue la candidature de Drogba

FIF : Alain Gouaméné salue la candidature de Drogba

Fédération ivoirienne de football – la candidature de l’ancien footballeur ivoirien à la présidence de la Fif suscite de nombreuses réactions en Côte d’Ivoire. Si elle favorablement accueillie par nombre de supporters ivoiriens, notamment en raison du carnet d’adresse de l’ancien joueur de Chelsea, il convient de rappeler que certains sont optimistes sur la capacité de DD à pouvoir insuffler le changement tant attendu à la fédération ivoirienne de football. Vainqueur de la CAN 1992 avec les éléphants de Côte d’Ivoire, Alain Gouaméné s’est exprimé sur la candidature de l’ex-sociétaire de l’Impact Montréal.

S’il n’a pas encore officiellement déposé sa candidature, Didier Drogba est déjà en campagne sur le terrain. L’ancien joueur de Chelsea a déjà rencontré plusieurs présidents de clubs en Côte d’Ivoire. Cette rencontre a été l’occasion pour l’ancienne gloire du foot ivoirien d’exposer les grandes lignes de son projet pour le football ivoirien qui a perdu ses lettres de noblesses, à en juger par le niveau actuel du championnat national. Mais cette bataille pour le contrôle du football ivoirien est loin d’être gagnée par l’ancien de Chelsea, même si de nombreux ivoiriens encouragent sa candidature, face à celle de Sidy Diallo, l’actuel locataire de la maison de verre de Treichville. L’Africa Sports, l’un des plus grands clubs ivoiriens, a déjà annoncé qu’il ne soutiendrait guère Didier Drogba dans sa quête. Malgré ce soutien de taille perdu, le candidat à la présidence de la Fif cumule de plus en plus les soutiens, dont celui d’Alain Gouaméné, ancien gardien des éléphants de Côte d’Ivoire.

La prochaine élection à la présidence de la FIF, la fédération ivoirienne de football, est très attendue par les ivoiriens. Elu sans trop grande difficulté pour son second mandat, Sidy Diallo, dans l’éventualité d’un troisième mandat, fera face cette fois à une candidature de taille. Il y’a quelques jours, le footballeur ivoirien Didier Drogba officialisait sa candidature à la présidence de la Fif, l’instance dirigeante du football ivoirien. Les ivoiriens ont accueilli en grande pompe cette ambition de l’ancien capitaine des éléphants. Mais le chemin vers la présidence est encore long, puisque les dirigeants de clubs de foot sont ceux qu’il faut convaincre pour espérer remporter cette élection. Candidat à la présidence de la FIF, Didier Drogba a déjà rencontré ces acteurs majeurs du football ivoirien. Les discussions ont essentiellement porté sur le projet novateur porté par l’ancien joueur de Chelsea. Pour l’heure, on sait très peu de chose sur ce que propose Didier Drogba aux dirigeants de clubs de foot en termes de projet. Mais sa candidature recueille de plus en plus d’adhésions. Et Alain Gouaméné figure parmi les personnalités du foot ivoirien qui approuvent cette initiative de l’ancien joueur des blues de Chelsea : « Comment ne pas voir d’un œil favorable l’arrivée de Drogba ? Il a toujours fait en sorte de faire de la bonne publicité à la Côte d’Ivoire dans le monde entier. Il a une grosse notoriété, et il a le profil pour attirer des sponsors et engendrer de nouvelles ressources…Pendant des années, la FIF s’est réfugiée derrière les bons résultats de la sélection nationale, mais là, ce n’est plus possible…Alors il faudrait appartenir à un autre monde pour ne pas se satisfaire de voir un mec comme Drogba s’impliquer, d’autant plus qu’il ne sera pas seul», a indiqué l’ancien champion d’Afrique.

> Lire aussi  Chelsea - FC Barcelone : Antoine Griezmann rate sa première avec le Barça

Premier soutien politique pour Drogba

Sur la scène politique, Doumbia Major du CPR, est pour l’instant la première personnalité politique à soutenir publiquement la candidature de Didier Drogba à la fédération ivoirienne de football : «Didier je l’aime bien , un garçon humble et intelligent, je crois qu’il peut diriger la FIF, mieux que Diallo qui a le monopole sur les cercueils et dont le rendement n’est pas à la hauteur de nos attentes.  Didier a passé une grande partie de son enfance dans un système où le sport est organisé de manière pyramidale. Il peut transposer chez nous ce qu’il a appris et vécu ailleurs», indique le président du CPR.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.