André Onana raconte son combat quotidien contre le racisme

Racisme au football – Aujourd’hui, on ne compte presque plus le nombre de joueurs noirs victimes de cris racistes pendant les matches de football sur la scène international. La série A en Italie reste à ce jour l’un des championnats les plus touchés par le racisme envers les noirs. S’il évolue pour sa part au Pays-Bas sous le maillot de l’Ajax d’Amsterdam, le portier camerounais André Onana révèle être quotidiennement confronté à ce phénomène d’exclusion.

André Onana est, comme de nombreux footballeurs noirs, confronté au racisme dans le milieu du football. Dans une récente interview accordée à un média néerlandais, le portier des Lions Indomptables du Cameroun est revenu sur son combat au quotidien contre ces personnes de race blanche qui manifestent leur supériorité à l’égard des noirs en assimilant ces derniers à des singes. L’année dernière, les cris racistes ont pris une ascendance particulière en Italie. De Blaise Matuidi en passant par Moise Kean, sans oublier le défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly, de nombreux footballeurs noirs ont été la cible d’injures racistes en série A. Le portier camerounais qui évolue en division néerlandaise, révèle être quotidiennement confronté à des suprémacistes blancs. Pour autant, le joueur refuse de quitter le terrain de foot, comme le recommande certains joueurs de couleur noire, face à des cris racistes. Pour André Onana, quitter le terrain donnerait raison à ceux et celles qui font l’apologie du racisme dans le football, comme ailleurs. Courtisé par le PSG selon les bruits qui courent, le portier camerounais envisage visiblement de poursuivre encore sa carrière avec l’Ajax, toujours dans son rôle de gardien titulaire.

«Lors de ma première année à l’Ajax, nous avons atteint la finale de la Ligue Europa. Après la finale, mon agent s’est entretenu avec un club qui était intéressé, mais ce club a décidé de ne pas me recruter, car recruter un gardien noir était difficile par rapport à ses supporters. Ce n’était pas parce que le club pensait que je n’étais pas assez bon», a confié le footballeur camerounais qui évolue au poste de gardien de but à l’Ajax d’Amsterdam. Comme de nombreux footballeurs noirs, le camerounais n’a pas échappés aux insultes racistes pendant des matches avec son club. Mais le racisme au foot n’a pas fait changé de décision au portier camerounais, en dépit de nombreuses attentions que les grosses écuries européennes lui ont accordé : «S’il y a bien une équipe qui a fait sensation en cette année 2019, c’est bel et bien l’Ajax Amsterdam. Champion des Pays-Bas et vainqueur de la KNVB Cup, le club néerlandais a surtout fait un parcours remarquable en Ligue des Champions avec une élimination contre Tottenham en demi-finales. Présent dans les cages ajacides depuis 2015, André Onana a vécu cette belle aventure de l’intérieur. Auteur de bonnes performances, le gardien camerounais a d’ailleurs attiré l’œil de nombreuses écuries européennes, comme plusieurs de ses coéquipiers.», rapporte Footmercato entre ses colonnes. Courtisé par le PSG, le portier camerounais se plait plutôt dans sa peau de gardien titulaire à l’Ajax : «Les places de gardien titulaire dans les gros clubs sont rares, et la chose la plus importante, c’est de jouer. À l’Ajax, je suis le numéro un. Après, on ne sait pas de quoi l’avenir sera fait.», a révélé le joueur dans un entretien accordé à L’Equipe.

Rester sur le terrain pour combattre le racisme

«Je suis fier d’être noir. Je ne fais aucune différence entre le blanc et le noir. Si vous le faites, c’est votre problème…C’est ce qu’ils veulent et je ne veux pas donner ce qu’ils veulent à ceux qui crient… Nous devons être plus forts qu’eux. J’ai une forte personnalité. Je suis en Europe depuis 12 ans. Je vis et je travaille avec des gens de tous les pays du monde. Mais le racisme n’est pas seulement dans le football. Il est partout. Le racisme existait bien avant ma naissance et il ne disparaîtra pas soudainement. Un jour, ça s’arrêtera», a révélé l’international camerounais de 23 ans.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.