Catcheur WWE : le dopage, l’autre histoire du catch

Dopage dans le catch – Les catcheurs figurent parmi les athlètes les plus adulés aujourd’hui dans l’univers sportif, et cela pour plusieurs raisons. Si les stars de la WWE sont énormément appréciées pour leurs acrobaties hors du commun, certains se demandent quelle peut bien être l’origine de leur endurance durant les combats sur le ring, surtout quand on voit l’intensité qu’ils déploient lors de chaque apparition sur le ring, sans oublier que certains catcheurs enchainent parfois deux combats sans même un temps de récupération. L’une des raisons qui expliquent cette endurance hors du commun des athlètes du catch, c’est bien sûr la prise de certaines substances dopantes.

Etre catcheur de la WWE n’est pas donné à tous les athlètes qui font du catch. Seule une élite d’athlètes ont le privilège de combattre pour le compte de cette grande organisation aujourd’hui devenue une référence dans cette discipline. Les athlètes fournissent un effort parfois hors du commun lors des battle sur le ring. Si certains adeptes de ce sport sont impressionnés par la corpulence des catcheurs, d’autres restent en revanche sans voix devant l’endurance des combattants sur le ring. Il arrive même des fois que des combattants livrent simultanément deux combats sur le ring, et toujours avec la même intensité. D’où puisent-ils une si grande énergie lors des combats ? A cette réponse, certains vous diraient que l’endurance des lutteurs s’expliquerait par l’entrainement intensif suivi au quotidien par ces derniers. Mais en réalité, il n y’a as que le sport qui fournis aux athlètes de la WWE leur impressionnante endurance sur le ring. L’histoire du catch est malheureusement jalonnée par de nombreux scandales de dopage.

Plusieurs catcheurs de la WWE ont déjà été épinglés pour dopage dans ce sport. Sans avoir à citer les noms des stars de cette discipline épinglée, il est important de rappeler que de nombreux athlètes ont été évincés du catch pour avoir été contrôlés positifs suite à la prise de plusieurs substances dopantes. Historiquement, c’est dans les années 90 que l’enquête sur le dopage dans cette discipline a véritablement démarré aux Etats-Unis. En 1994, des catcheurs très célèbres de la WWE paient fort le prix de leur addiction aux substances dopantes. Si l’organisation américaine de ce sport combat fermement l’utilisation de stéroïdes, certains athlètes continuent toujours d’avoir recours à ces substances interdites pour répondre aux attentes des amoureux de ce sport, aussi bien en faisant des acrobaties hors du commun sur le ring, mais surtout à travers une résistance physique qui dépasse souvent l’entendement. Comme l’a récemment confié un ancien catcheur, le secret de la majorité des athlètes dans le milieu du catch, est le recours aux substances dopantes : «90% des coulisses, oui, j’en suis persuadé. J’étais un consommateur de CBD quand j’étais dans le roster. J’ai eu des commotions, j’ai été fortement secoué quelques fois. Et quand tu dois en plus faire 300 kilomètres de ville en ville, je n’y arrivais tout simplement pas. Alors le CBD m’a aidé. Ça m’a aidé avec mon anxiété et les déplacements en voiture avec TItus O’Neil, Sheamus et Mark Henry. Mais j’adore ces gars, ils m’ont toujours soutenu.», fait rapporter un ancien de la discipline. Selon une info rapportée par Vox Catch, Brock Lesnar, un nom bien connu dans le milieu du catch, a même été contrôlé positif il y’a quelques années à un contrôle anti-dopage effectué par l’agence américaine de lutte contre la prise de stupéfiants dans le milieu du sport. Mais le catcheur s’est finalement sorti sans sanction.

L’addiction à la drogue dans le milieu du catch

«Ces derniers jours ont marqué mes quatorze mois de sobriété. Parfois, je regarde derrière moi et constate à quel point ma vie était hors de contrôle avant. Comment aurait été ma vie si je n’avais pas pris toutes ces pilules ?… Bien que la vie soit difficile au quotidien, j’ai survécu à mon addiction. La vie ne peut pas me battre.», rapporte Mike Kanellis, un ancien du catcheur.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.