Echec transfert Cavani : l’Atlético Madrid accuse la famille du joueur

Transfert d’Edinson Cavani – Très peu utilisé depuis le début de la nouvelle saison, le footballeur uruguayen envisageait l’initiative d’un départ du PSG à la faveur du mercato d’hiver ouvert en début du mois de janvier. Malheureusement, aucun accord ne sera trouvé entre le joueur et la direction de l’Atlético Madrid qui avait clairement fait part de son intérêt pour le footballeur uruguayen. Pour ce transfert avorté, pas besoin d’aller chercher loin les coupables selon le président du club madrilène. S’il a promis de faire très prochainement des révélations sur l’échec de cette transaction, le président des colchoneros pointe déjà du doigt l’entourage du joueur.

L’échec du transfert d’Edinson Cavani à l’Atlético Madrid, suscite des tensions entre la famille du joueur et la direction du club madrilène. Alors que le mercato d’hiver battait son plein, les colchoneros faisaient une offre d’environ 10 millions d’euros à Paris pour le recrutement du Matador. Mais cette première offre a été déclinée par le PSG, selon une information transmise par le directeur sportif du club parisien. En dépit de la volonté du club madrilène à boucler le transfert de l’attaquant uruguayen, aucun accord ne sera conclu à la faveur de ce mercato hivernal. Cavani reste donc à Paris jusqu’à la fin de la saison avant d’espérer faire de nouveau la une du marché des transferts. A l’origine de cet échec, le président de l’Atlético dédouane le PSG et pointe du doigt l’entourage du footballeur. Sans révéler les véritables raisons de ce fiasco, Enrique Cerezo a dénoncé un manque de sincérité de l’entourage du joueur dans cette opération financière.

«Un jour, je vous dirai pourquoi Cavani n’est pas venu à l’Atletico et, quand je le dirai, les gens me donneront raison…Je trouve honteuse la situation de certains joueurs avec leurs agents et les membres de leur famille. Nous ne sommes pas là pour nous faire dévaliser !», indiquait Enrique Cerezo, le président de l’Atlético Madrid, peu de temps après l’échec de la dernière transaction sur le transfert d’Edinson Cavani. En dépit de sa volonté affichée à vouloir quitter Paris, Cavani devra se résoudre à terminer la saison avec le club parisien, après l’échec de son transfert à l’Atlético Madrid. Le club préparait une dernière offre à la fin du mercato, mais sans succès. Pour le président du club madrilène, l’entourage du joueur endosse l’entière responsabilité de l’échec de cette transaction. Mais cette sortie du président de l’Atlético Madrid a suscité une colère noire au sein du clan Cavani, à commencer par son agent : «Ce qui compte, c’est ce que Edi a fait pour partir. Vous pensez vraiment qu’Edi n’a pas joué pendant quasiment un mois avec le PSG pour que je fasse capoter l’opération pour une histoire de commission et alors que le rêve d’Edi était d’aller à l’Atlético ? Sans parler de tout le bordel que ça a causé avec le PSG…si c’était une question d’argent, Edi serait parti en Angleterre, à Manchester ou Chelsea», confiait Walter Guglielmone, le frère à l’attaquant uruguayen, en sa qualité d’agent du joueur. Outre le frère, la mère de Cavani a également dénoncé les propos du président de l’Atlético Madrid qui accusait le clan familial d’avoir empêché le transfert de Cavani, pour une supposée affaire de commission lors de la signature du contrat d’un montant de 18 millions d’euros.

> Lire aussi  FC Barcelone : Joan Laporta candidat à la présidence du club

La mère de Cavani en colère contre Cerezo

«Il n’est pas impossible qu’Edinson puisse rejoindre l’Atlético de Madrid cet été, tant que le président rectifie ce qu’il a dit. Nous ne comprenons pas pourquoi le président a dit une telle barbarie… il est absolument faux que Walter ait demandé un bonus à la signature. Cet homme, ce qu’il aurait dû faire, c’est de dire à ses fans pourquoi Cavani n’est vraiment pas allé à l’Atlético, et c’est , premièrement, parce que le PSG n’a pas voulu le laisser sortir, et deuxièmement, l’Atlético n’est jamais venu avec ce que le PSG a demandé quand il a plus tard débuté la négociation», a lancé la mère du matador.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.