Accueil SPORT PSG : Unai Emery revient sur ses deux échecs en ligue des champions

PSG : Unai Emery revient sur ses deux échecs en ligue des champions

Elimination du PSG – Malgré un effectif impressionnant le PSG n’a toujours pas brisé la malédiction en ligue des champions. Avant l’arrivée de Thomas Tuchel, Unai Emery qui était aux commandes du club parisien, a caressé à deux reprises le rêve de brandir le trophée de la C1 avec le club français. Les choses étaient pourtant bien lancées lors de l’édition 2017 de la compétition européenne, une année durant laquelle les parisiens étaient opposés au FC Barcelone. Malgré une avance de quatre buts à domicile en match aller, les parisiens se sont fait étriller lors du match retour au Camp Nou.

Unai Emery doit son limogeage au PSG à ses deux échecs répétés en ligue des champions, pendant qu’il était aux commandes du club parisien. Face au FC Barcelone, puis ensuite face au Real Madrid, le manager turc a malheureusement été dans l’incapacité de trouver la bonne formule face aux deux géants d’Europe en ligue des champions. Mais l’élimination la plus difficile à digérer pour les parisiens était sans doute celle face au Barça il y’a de cela quelques années. Alors qu’ils avaient réussi un énorme coup au Parc des Princes en s’imposant par le score de 4-0, les parisiens se sont fait éliminer de la C1 lors du match retour, à la surprise générale de leurs supporters. Bien entendu, l’entraineur turc a été mis en cause de ce cuisant échec de Paris en C1, surtout après une belle avance lors du match aller. Si les barcelonais ont mérité leur victoire, Unai Emery estime que son équipe méritait de se qualifier face au Barça, sauf que des décisions arbitrales qu’il juge contestable ont changé l’issue de cette double confrontation.

> Lire aussi  Ballon d’or 2018 : Raphael Varane encore plébiscité

«A Paris, je pouvais devenir le meilleur entraineur du monde. J’ai raté cette occasion». Ces mots d’Unai Emery dans une interview exclusive accordée à France Football, indiquent un certain remord du manager turc, lors de son passage au PSG. Après deux échecs successifs en ligue des champions, le manager turc a été démis de son poste d’entraineur de Paris. Face au FC Barcelone, les parisiens avaient une occasion inédite de franchir le prochain cap de la ligue des champions sous Unai Emery. Au Parc des princes, le PSG avait réussi à s’imposer 4-0, face à une équipe barcelonaise fébrile qui avait du mal à suivre le rythme de jeu imposé par les parisiens sous la houlette de l’entraineur turc. Mais revirement inattendu au match retour, le PSG se fait éliminer en concédant six buts sur la pelouse du FC Barcelone. Pourtant, ce match retour avait été soigneusement préparé par le manager turc. La mise à l’écart de Thiago Silva était sans doute l’un des choix les plus étonnants qu’il a eu à faire pour ce match retour : «Je voulais que l’équipe défende plus haut. Thiago Silva est un super joueur mais je voulais qu’il soit plus haut et je n’ai pas réussi à lui faire accepter cela. Je voulais qu’il sorte de sa zone de confort, qu’il ose défendre plus haut pour que la pression générale de l’équipe sur l’adversaire soit plus efficace. J’ai travaillé avec lui pour lui faire accepter cela mais je n’ai pas réussi. Et cette caractéristique du jeu de Thiago Silva rejaillissait sur toute l’équipe qui, sous la pression, avait une tendance naturelle à reculer. Comme au Camp Nou, la saison précédente. Pourtant, je donnais la consigne de remonter. Mais ça n’a pas été entendu…», révèle Emery dans un entretien exclusif accordé à France Football.

> Lire aussi  Les 10 joueurs les mieux payés et riches en ligue 1

Eliminé par des décisions arbitrales

«J’ai gagné le Championnat, quatre Coupes nationales et deux Trophées des champions. Mais l’objectif ultime, c’était la C1. La première année (2017), en huitièmes de finale contre Barcelone, nous faisons un match aller de très haut niveau (4-0, le 14 février). Et au retour, on se fait éliminer car le VAR n’existait pas encore (1-6, le 8 mars). On a clairement été éliminés par des décisions d’arbitrage.», explique le manager turc.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.