Fin de la ligue 1 : présidents de clubs et entraineurs réagissent

Reprise du championnat français – Le scénario d’une reprise de la ligue 1 et L2 était depuis des semaines envisagé par la ligue de football professionnel. Mais la reprise tant souhaitée par certains présidents de club n’aura finalement pas lieu. Devant les élus de la nation, le premier ministre français Edouard Philippe a dévoilé le plan du gouvernement pour le déconfinement prévu pour le 11 mai en France. Selon le chef du gouvernement français, la saison actuelle de football ne poursuivra pas son cours.

La fin de la ligue 1 et de la L2 a été décrétée ce mardi 28 avril par le premier ministre français Edouard Philippe. Présentant le plan de déconfinement de son gouvernement en France, le chef du gouvernement s’est montré ferme sur les évènements susceptibles de rassembler du monde. Selon Edouard Philippe, la reprise de la saison actuelle en cours, stoppée au mois de mars en raison de la pandémie du coronavirus, n’est pas à l’ordre du jour. La saison de football en France s’achève malgré la procédure de déconfinement annoncée par Emmanuel Macron. Les acteurs du football tablaient sur une reprise à la mi-juin du championnat, un espoir parti en fumée ce mardi après les propos tenus par le premier ministre Edouard Philippe.

«Je veux préciser que les grandes manifestations sportives, culturelles, notamment les festivals, les grands salons professionnels, tous les événements qui regroupent plus de 5 000 participants, font à ce titre l’objet d’une déclaration en préfecture et qui doivent être organisées longtemps à l’avance, ne pourront se tenir avant le mois de septembre. La saison 2019-2020 de sport professionnel, notamment celle de football, ne pourra pas non plus reprendre», a déclaré le premier ministre français Edouard Philippe. La saison de ligue 1 et L2 s’achève donc en France en raison de la crise du coronavirus, une information confirmée par la fédération française de football : «Le Comité exécutif de la Fédération Française de Football, réuni le mardi 28 avril à la suite de l’annonce du plan de déconfinement par le Premier ministre Édouard Philippe pour lutter contre l’épidémie du Covid-19, a pris acte de l’impossibilité d’organiser des matches et de reprendre les championnats de la saison 2019-2020 en cours. Les mesures du déconfinement progressif et territorialisé décidé par le gouvernement, qui seront mises en place à compter du 11 mai, ne permettent pas d’envisager la reprise de la saison suspendue depuis le 13 mars dernier. Concernant les compétitions de la D1 Arkema féminine et du National qu’elle gère directement, la FFF constate l’impossibilité de poursuivre la saison dans le cadre de ces nouvelles mesures sanitaires.», rapporte l’instance dirigée par Noel Le Graët dans un communiqué diffusé le même jour. Comme il fallait s’y attendre cette décision a fait réagir de nombreux acteurs du football, présidents de clubs comme entraineurs. Opposé à l’idée d’une reprise, le vice-président du syndicat des joueurs a félicité le gouvernement pour cette décision : «Le gouvernement a compris que l’urgence économique ne devait pas prendre le pas sur l’impératif de santé publique. Le sport – et le football en particulier – ne devait pas faire exception. Nous saluons cette décision responsable. Nous devons dès à présent agir collectivement pour construire un football de demain vertueux, garant d’équité sur le territoire national et à l’échelle européenne, et où les joueurs devront être au centre du jeu».

Une décision logique selon Villas Boas

«Je pense que c’est une décision totalement logique car il est trop tôt pour reprendre l’entraînement. Les conditions de reprise, et notamment le protocole établi par les médecins, c’était très difficile à mettre en place. Je pense que c’est une bonne chose, cela va dans le sens du respect qu’il faut avoir pour les victimes de ce virus, en France et dans le monde. Je vais parler avec le club pour voir ce qu’il va se passer maintenant pour l’homologation ou non des résultats. Jusqu’à l’arrêt du Championnat, le classement était celui-là.», a confié le manage de l’Olympique de Marseille.

Vous pouvez aussi aimer