Ligue 1 : Blanc et Christian Gourcuff déçus après la relégation d’Amiens

Classement Ligue 1 – Contrairement aux autres divisions de football qui reprendront le mois prochain, en France la Ligue 1 n’ira pas à son terme cette année. Dévoilant son plan de déconfinement des français, le premier ministre avait indiqué que les compétitions sportives telles que le foot ne reprendraient pas avant le mois de septembre, une annonce qui a poussé la LFP à décréter la fin de la saison. Conséquence de cette décision, Amiens, classé 19e avant l’arrêt du championnat, se retrouve en ligue 2, une relégation que déplore Blanc et Christian Gourcuff.

L’arrêt de la ligue 1 en France a eu pour conséquence de sacrer le PSG champion de la saison. L’Olympique de Marseille et le club de Rennes sont les grands gagnants de l’arrêt du championnat, puisque les deux clubs iront en ligue des champions la saison prochaine. Mais cette décision a aussi fait des mécontents parmi lesquels Amiens. Le club classé 19e de la saison lors de 28e journée a été relégué en ligue 2 la saison prochaine, une décision que le président du club compte bien entendu contester devant les juridictions compétences. Ancien coach du PSG, Laurent Blanc s’est aussi sur la relégation du club en seconde division l’année prochaine. Pour l’ex-coach de Paris, la LFP aurait dû éviter la relégation à Amiens, quitte à fermer la voie à toute descente en seconde division. L’ancien défenseur français s’est d’ailleurs montré favorable à une ligue 1 avec 22 participants la saison prochaine, pour sauver Amiens d’une descente en Ligue 2.

La relégation d’Amiens en ligue 2 est une décision qui alimente encore la polémique. Fallait-il sauver à tout prix le 19e de la ligue 1 d’une descente en seconde division ? Laurent Blanc juge pour sa part injuste la descente en division inférieure, après l’arrêt de la saison : «Ce qu’il fallait éventuellement faire pour avoir un plus d’humanité, c’est dire, le premier est champion, on ne fait pas de descente, et l’année prochaine on jouera à 21 ou 22. Il faut faire un classement, on est obligé. Mais essayons de faire preuve d’un peu d’humanité en disant qu’on fait un classement mais sans descente. Prenons une décision pour ne pas pénaliser ceux qui n’ont pas pu défendre leurs chances de rester en Ligue 1 ou Ligue 2». Outre l’ancien entraineur du PSG, Christian Gourcuff aurait lui aussi souhaité qu’Amiens soit maintenu en première division la saison prochaine : «Sur le plan sportif, une saison doit aller à son terme. Après, ce sont des décisions administratives et non sportives. On a décidé de prendre le classement à un instant T et de l’arrêter. En dix matches, il peut encore se passer beaucoup de choses. Si vous devez encore affronter les quatre premiers ou d’autres équipes, ce n’est pas la même chose. Ceux qui sont lésés peuvent avoir une légitime frustration, comme Amiens, qui n’était pas une équipe à descendre. Ceux qui trouvent ça normal sont ceux pour lesquels ça ne change pas fondamentalement grand-chose». Toutefois, l’entraineur français s’oppose à l’idée d’un réaménagement de la ligue 1 pour la faire passer à 22 équipes : «Pour en revenir aux championnats à 22, cela aurait engendré une surcharge du calendrier, notamment pour les clubs européens. Mais là encore, il y a une logique économique puisque l’on surcharge des matches européens qui ne correspondent à rien. Les matches de poule n’apportent plus grand-chose. On pourrait aussi imaginer une Coupe d’Europe par élimination directe, ça libérerait des dates et ça ferait des matches plus intéressants».

Un recours en justice

«Une injustice ? Oui car sur les matches retours nous avions joués les équipes les plus fortes. Nous avons joué le PSG, Marseille, Lyon et nos concurrents ne les ont pas joué. Donc il y a une forme d’injustice dans ce jugement. L’équité sportive n’est pas respectée. Je vais me battre avec toutes mes équipes pour faire valoir nos droits parce que je pense que cette décision n’est pas juste.», a déclaré le président d’Amiens.

Vous pouvez aussi aimer