Election FIF : Drogba privé du parrainage de l’association des footballeurs

Fédération ivoirienne de football – L’association des footballeurs ivoiriens a décidé d’accorder son parrainage au candidat Idriss Yacine Diallo. A la majorité, les cinq membres de l’association privent leur vice-président d’un parrainage pourtant essentiel dans la course à l’élection du président de la fédération ivoirienne de football. Le footballeur ivoirien n’a pas encore officiellement réagi à la décision prise par l’association des footballeurs ivoiriens concernant le parrainage de sa candidature. Reste désormais le parrainage des médecins qui selon les informations qui nous reviennent, serait favorable à l’ancien footballeur ivoirien.

Après avoir annoncé sa candidature à la présidence de la fédération ivoirienne de football, Didier Drogba a présenté son projet aux différents acteurs du football, en l’occurrence les dirigeants de clubs habilités à voter pour lui. Malgré sa popularité, l’ancien footballeur ivoirien risque de ne pas prendre part à l’élection du nouveau président de la FIF qui aura lieu au mois de septembre. Vice-président de l’association des footballeurs ivoiriens, Didier Drogba s’est vu refusé le parrainage de l’AFI, à la surprise générale de certains amoureux du football ivoirien. L’AFI a décidé d’accorder son parrainage à Idriss Yacine Diallo, candidat soutenu par Bonaventure Kalou, ancien coéquipier de Didier Drogba en sélection nationale. Drogba devra donc impérativement s’assurer du parrainage des médecins, au risque de dire adieu à la présidence de la fédération ivoirienne de football.

«A ce jour, l’AFI est la seule organisation qui, grâce à ses partenaires, a apporté une aide directe à tous les footballeurs. Quoique louable, cette action est encore loin de constituer une solution durable à la problématique du statut social du footballeur ivoirien. Pour preuve, c’est avec consternation que le Board a appris la mort subite d’un joueur du Club d’Agboville, la semaine passée. C’est le lieu d’en appeler à la fédération et à toutes les bonnes volontés pour qu’une aide soit apportée aux footballeurs en cette période de COVID-19.  Toutefois, les membres du Board de l’AFI se félicitent de l’attention dont leur association est l’objet depuis quelques semaines. Au demeurant, ils tiennent à rappeler que l’AFI existe depuis 2009. Depuis sa création, cette association œuvre tant bien que mal pour l’amélioration des conditions de vie des footballeurs. Au départ mal comprise par certains acteurs, l’AFI a réussi à s’imposer aujourd’hui comme un acteur incontournable du football en Côte d’Ivoire. En plus de l’assistance juridique et administrative à ses adhérents, l’AFI a instauré plusieurs récompenses pour célébrer l’excellence…S’intéressant tout particulièrement au processus électoral en cours à la FIF, le Board note avec satisfaction que l’Assemblée Générale Ordinaire de la FIF s’est enfin tenue, avec à la clé la mise en place de la Commission électorale. C’est donc le moment pour l’AFI de décider quel candidat soutenir. Ainsi, à la majorité de ses membres, le Board décide d’accorder le parrainage de l’AFI à la liste conduite par Monsieur Yacine Idriss Diallo», explique l’association des footballeurs ivoiriens dans un communiqué officiel. Comme il fallait s’y attendre, cette décision a suscité une onde de choc chez les partisans de l’ancien footballeur Didier Drogba, d’autant plus qu’il est l’un des vice-présidents de l’AFI. En dépit de la polémique suscitée par ce choix, l’AFI rappelle que «La décision du Board de soutenir la liste Yacine Idriss DIALLO rejoint d’ailleurs la recommandation faite par deux tiers des délégués à l’issue de leur réunion du vendredi 10 juillet 2020. De plus, elle est également l’expression de la fidélité à notre action au sein du GX.»

Domoraud justifie le choix Yacine

«Il y’a 3 ans, on a approché Drogba pour être notre candidat mais il a refusé en disant qu’il n’était pas intéressé. C’est lorsque Sidy Diallo a décidé de ne plus se représenter candidat qu’il a décidé de se présenter. C’était déjà trop tard, on avait déjà choisi notre candidat…sur 11 ans, Didier n’est venu qu’une seule fois à une réunion de l’AFI… On aimerait qu’un joueur local touche minimum 250 mille FCFA», explique Cyrille Domoraud, président de l’AFI.

Vous pouvez aussi aimer