Election FIF : les candidatures pas encore validées

election-fif-candidatures

Validation des candidatures – Les trois candidats qui se sont portés candidats à l’élection FIF attendent toujours la validation ou l’invalidation de leurs différentes candidatures. René Diby, président de la commission électorale de la fédération ivoirienne de football, devait se prononcer depuis le jeudi 6 août sur la validation des candidatures déposées, ce qui n’est toujours pas le cas à la date de ce lundi 10 août. A en croire plusieurs informations qui circulent sur les réseaux sociaux, le président de la commission électorale subirait des pressions gouvernementales, des pressions qui iraient même jusqu’à des menaces de mort.

Idriss Yacine Diallo, Didier Drogba et Sory Diabaté sont encore dans l’attente du verdict de la commission électorale de la FIF. L’instance devait statuer depuis le jeudi 6 Août sur la validation des candidatures déposées dans le cadre de l’élection à la présidence de la fédération ivoirienne de football. Mais cinq jours après la date annoncée, toujours aucun communiqué de l’instance dirigée par René Diby. Selon certaines infos qui circulent actuellement sur la toile, le président de la commission électorale de la FIF subirait d’énormes pressions, ce qui expliquerait le retard accusé dans l’annonce sur les candidatures validées. Le journaliste ivoirien Tiémoko Assalé s’est intéressé de près à l’élection de la fédération ivoirienne de football. Dans une analyse partagée, le journaliste d’investigation nous livre ses impressions.

«FIF: Le gouvernement ferait-il pression et qui menace de mort, René Diby ?», s’interroge d’emblée le journaliste Tiémoko Assalé, au sujet de l’élection du nouveau président de la FIF. Depuis plusieurs jours, la commission électorale garde le plus grand silence sur les candidatures officiellement retenues à la FIF. Parmi les trois prétendants à la succession Didier Drogba dont la candidature suscite une ferveur sans précédent. Après avoir déposé son dossier comme les deux autres candidats, l’ancien footballeur ivoirien attend la réponse de la commission électorale, une réponse qui se fait toujours attendre. Pour le journaliste Tiémoko Assalé : «Il se passe de terribles choses à la Fédération Ivoirienne de Football, depuis le jeudi 6 août 2020.  A cette date en effet, la commission électorale mise en place pour statuer sur la régularité des dossiers de candidature à la présidence de la FIF, déposés entre ses mains, s’est réunie et, a délibéré.  La décision sur les candidatures validée et dactylographiée, prise en application stricte des textes, devrait être annoncée dans la soirée, mais, à la demande des autorités, elle a été reportée au samedi 8 aout, histoire de laisser le chef de l’Etat faire son adresse à la nation.  Le vendredi 7 août, coup de théâtre ! Le président de la Commission, le ministre René Diby, informe les autres membres de la commission et les dirigeants de la FIF, qu’il aurait été menacé de mort et que signer la decison rendue le jeudi pour une publication le samedi, mettrait gravement sa vie en danger.  Par conséquent, il propose que les textes qui régissent l’élection à la présidence de la FIF, soient mis de côté, afin que tous les dossiers de candidature, soient validés.  Cette proposition du président René Diby qui, d’ailleurs a fuité sur les réseaux sociaux, a suscité une grande colère dans la Commission où certains membres, notamment des magistrats, n’ont pas voulu associer leur crédibilité à ce qu’ils appellent « une forfaiture dangereuse ».», révèle le journaliste ivoirien.

René Diby appelé à démissionner

«Après moults tractations, il a été arrêté que la décision rendue soit publiée le samedi à 15h. Mais le samedi, le président René Diby a déclaré encore être dans l’incapacité de signer la décision pour préserver sa vie et, de nouveau, a proposé que l’ensemble des dossiers soient validés, proposition qui, derechef, a été rejetée.  Il lui été demandé, une seconde fois, démissionner afin de laisser un autre président signer la décision.  De tractations en tractations, une réunion de la commission a été programmée pour ce dimanche 9 août, avec pour seul objet de signer et afficher le résultat de la délibération.», révèle Tiémoko Assalé.

Vous pouvez aussi aimer