Claude Makelele revient sur son départ du Real Madrid

Carrière de Makelele – L’ancien footballeur français s’est révélé au grand public pendant son passage au Real Madrid. Aux côtés de Zinedine Zidane et autres coéquipiers comme le portugais Luis Figo, l’ancien international français a connu ses heures de gloire dans le foot. Mais cette formidable histoire avec le club merengue prendra fin.

Le départ de Claude Makelele du Real Madrid a été un tournant majeur dans la carrière de l’international français. Si personne ne pariait sur son départ du club espagnol, l’ancien milieu de terrain des bleus a quitté le club madrilène pour de nouvelles aventures, à un moment où certains s’y attendaient le moins. Au meilleur de sa forme, le footballeur français a connu plusieurs clubs après le Real Madrid, notamment Chelsea ou encore le PSG, avant de mettre un terme définitivement à sa carrière. Au cours d’un long entretien accordé à un média britannique, l’ancien milieu de terrain du Real Madrid est revenu sur les raisons de son départ de son club de cœur. Selon les révélations du joueur, son départ serait intimement lié à la signature de David Beckham au Real Madrid.

Bien avant de faire montre de ses talents en Espagne, notamment au Real Madrid, Claude Makelele a démarré sa carrière professionnelle en France : «Nantes avait commencé à vendre ses meilleurs joueurs, comme Karembeu, Nicolas Ouédec et Reynald Pedros. J’ai senti que je ne progressais plus, mais le manager ne voulait pas me laisser partir. À cette époque, Victor Fernandez, qui avait gagné la C2 avec Saragosse, me voulait. Mais moi, je ne voulais pas y aller. Mon rêve était de jouer en Italie, le meilleur championnat à cette époque. Mais ça ne s’est pas fait, alors quand Marseille m’a appelé, j’ai été autorisé à partir. J’ai signé 4 ans, mais cela ne s’est pas très bien passé, car le coach (Rolland Courbis) m’a fait jouer latéral droit, parmi d’autres positions. Je n’étais pas heureux, ce n’était pas mon jeu. Je n’ai pas pris de plaisir et j’ai raté une place pour les 23 lors du Mondial 1998. À la fin de la saison, j’ai dit que je voulais partir. J’ai dû pousser, mais j’ai pu aller au Celta Vigo, en Espagne, où Fernandez venait d’être engagé», a déclaré l’ancien milieu de terrain dans un entretien. C’est au Real Madrid que le footballeur français connaitra son heure de gloire, un transfert vers le club espagnol qui ne s’est pas fait aussi facilement : « La discussion a pris un tournant inattendu quand Araujo nous a dit qu’il voulait me vendre au Real Madrid. Mon père a dit : « pourquoi ne nous l’avez-vous pas dit plus tôt ? Madrid est la meilleure équipe du monde ! » Je devais cependant attendre, car des élections se tenaient au Real entre Florentino Pérez et Lorenzo Sanz. J’ai expliqué à Valence que le Celta voulait me vendre au Real et il a compris. J’ai parlé avec Sanz et on a trouvé un accord. Mais ensuite, Sanz a perdu les élections, mais le coach Vicente Del Bosque a dit à Pérez qu’il me voulait aussi. Alors, après ce long moment, j’ai signé à Madrid», a poursuivi le footballeur français.

Parti du Real à cause de Beckham ?

«J’ai ressenti beaucoup de pression. Je jouais dans la position de Fernando Redondo, qui était une sorte de Dieu pour les supporters du Real et qui avait quitté le club contre sa volonté cet été-là. Mes premiers mois, j’ai été sifflé à chaque ballon touché. C’était difficile… Après ma troisième saison, la direction m’a dit qu’elle était ravie de mes performances et m’a promis une augmentation comme récompense. J’en étais content. J’étais dans la meilleure équipe du monde alors pourquoi vouloir partir ? Puis David Beckham a été recruté et nous sommes partis en stage de préparation et on m’a dit que l’augmentation n’était plus possible. Que je pouvais prolonger, mais aux mêmes termes», a fait savoir l’ancien bleu.

Vous pouvez aussi aimer