Ligue des champions : Julien Stephan fier de la prestation des rennais

Publicités

Elimination de Rennes – le parcours de rennes en ligue des champions cette année s’est achevé sur une triste note. Le club français, à l’issue de la quatrième journée, a été battu sur sa propre pelouse par le club de Chelsea, sur un but inscrit dans les derniers instants par l’attaquant français Olivier Giroud. En conférence de presse, le manager du stade rennais est revenu sur la prestation de ses joueurs.

La ligue des champions s’est officiellement achevée pour Rennes après cette nouvelle défaite à domicile face au club de Chelsea. Le stade rennais à l’issue des quatre journées, totalise un seul point dans cette compétition. A l’instar de l’Om, le stade rennais fait donc ses adieux aux huitièmes de finale de la ligue des champions. Malgré une élimination de son club lors du premier tour, Julien Stephan a tenu à saluer les efforts fournis par ses joueurs sur le terrain. Selon le manager français, le stade rennais a fait honneur à la ligue des champions par sa qualité de jeu, même si le réalisme n’a pas toujours été au rendez-vous devant les buts. Le manager du stade rennais a aussi saisi l’occasion pour revenir sur la conversation entre Kurt Zouma et Camavinga.

Le PSG reste officiellement l’unique club français en lice pour le second tour de la ligue des champions. Face à Chelsea, les rennais se sont inclinés sur leur propre pelouse lors de la quatrième journée de la C1. Après la rencontre Julien Stephan a félicité ses joueurs pour leur détermination sur le terrain, et ce en dépit de la défaite face au club londonien : «Dans ce genre de compétition, il faut profiter des opportunités quand elles se présentent. On en a eu aussi en première mi-temps. Une équipe de haut niveau, quand tu leur en offres une, elle te punit. C’est ça le très haut niveau, ils ont l’habitude de ça. C’est la grande différence aujourd’hui entre eux et nous, j’ai le sentiment qu’on les a bougés comme ils ont été rarement bougés depuis un long moment…On avait identifié le danger principal comme les phases de transition. On les savait performants là-dessus, on a pris deux buts sur des transitions. Une de 70 mètres et une de 40 mètres. On avait parfaitement identifié ça. Sur défense placée, on a bien court-circuité leurs circuits préférentiels, mais ça, c’est plus difficile à contrôler et le match s’est joué là-dessus…On fait honneur à la Ligue des Champions, même si on n’a pas beaucoup de points. Sur les quatre rencontres qu’on a faites, il y en a une où on a été largement dominés, à Séville. Mais pour le reste, que ce soit la double confrontation contre Chelsea ou contre Krasnodar, il n’y a pas grand-chose qui a tourné pour nous. Mais on avait montré de la qualité, avec nos moyens, le fait qu’on soit une équipe complètement inexpérimentée certes, mais on a toujours souhaité attaquer, chercher des problèmes à l’adversaire quand on a pu. Il y aura une finale ? Pas forcément. Un résultat nul permettrait que tout soit encore en jeu lors de la dernière journée», a déclaré le coach du stade rennais.

Sur la conversation Zouma Camavinga

«Ils nous ont donné quasiment le même ballon en première mi-temps. On a exactement la même situation. Il faut toujours tout analyser. Je n’ai pas entendu quelqu’un dire depuis 48 heures qu’il y a eu exactement la même situation pour nous…Je ne pense pas que Lampard demande à ses défenseurs de dégager. Ça répond à un contexte, une circonstance. On dégage aussi, on en a sorti plusieurs, des ballons longs. On veut faire de cette séquence une généralité. Regardez ce qui s’est passé, il y a eu exactement la même situation des deux côtés, exactement la même», a fait savoir le coach de Rennes qui tout comme l’OM, est éliminé de la ligue des champions.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités