Liga : grosse polémique après une main non sifflée de Sergio Ramos

Publicités

Real Madrid Eibar – En déplacement sur la pelouse d’Eibar, le Real Madrid a réussi à s’imposer, une victoire qui permet aux hommes de Zinedine Zidane de gravir encore quelques marches au classement général de la Liga, classement actuellement dominé par l’Atlético Madrid. L’un des tournants de la rencontre a sans doute été la main de Sergio Ramos en pleine surface de réparation. Mais aucun pénalty ne sera sifflé, à la surprise générale de l’adversaire du soir Eibar.

Sergio Ramos l’a mauvaise avec ses adversaires et rivaux en Liga. A l’occasion d’un déplacement du Real sur la pelouse d’Eibar, le défenseur de la Roja a encore fait la une des grands journaux sportifs madrilènes. L’arbitre de la rencontre est resté silencieux sur une main de l’international espagnol dans sa surface, alors que la VAR avait été préalablement consultée. En conférence de presse, le manager d’Eibar est comme il fallait s’en douter, revenu sur ce pénalty non sifflé qui aurait pu relancer la rencontre. Alors qu’il prépare activement sa campagne pour la présidence du Barça, l’ancien président du club catalan a comme il fallait s’en douter, lancer des pics aux madrilènes. Pour Laporta, aucun doute à avoir, les Merengues ont toujours été avantagés par la VAR en Liga, un commentaire qui ne manquera pas de faire polémique du coté du club rival.

Sergio Ramos encore à la une des grands journaux espagnols, mais cette fois pour une main non sifflée lors du déplacement des Merengue sur la pelouse d’Eibar. Si les madrilènes se sont largement imposés au cours de cette rencontre, le pénalty non sifflé en faveur d’Eibar, aurait pu donner une autre orientation au match. En conférence de presse, le manager d’Eibar n’a pas manqué de réagir à cette nouvelle polémique : «Si on se fie au résultat on peut croire qu’ils ont gagné facilement, mais ce n’est pas le cas. C’est vrai que leurs 20 premières minutes ont été très bonnes. Ils nous en ont mis deux et auraient pu en marquer deux autres. Mais peu à peu, nous avons changé la dynamique du match, nous avons bien fini la première mi-temps et dans la deuxième mi-temps nous avons bien joué aussi. Ils ont gagné, nous avions des occasions pour faire match nul et nous n’en avons pas profité…Ça touche sa main et ça me semblait être penalty. Ramos pensait aussi qu’il y avait penalty parce qu’il en avait parlé avec d’autres joueurs. J’aimerais que vous disiez ce que vous pensez. D’autres fois, ils passent généralement deux ou trois minutes à regarder toutes les caméras. Aujourd’hui, ils se sont décidés en 20 secondes et l’arbitre n’est même pas allé le voir. Je ne sais pas ce qu’ils lui ont dit depuis la VAR. Ont-t-ils vu si clairement qu’il n’y avait pas pénalty ? Ce sont des choses qui arrivent avec les mains. Personne ne sait exactement lesquelles sont des pénaltys et lesquelles ne le sont pas. Même pour les arbitres ce n’est pas clair.», a fait savoir José Luis Mendilibar en conférence de presse.

Laporta s’en prend au Real Madrid

«Il me semble que c’est une main grosse comme un château. C’est un penalty, nous l’avons tous vue et nous en avons assez de les voir être accordés à d’autres équipes. Je n’aime pas le VAR, il enlève de l’authenticité au jeu. Je n’ai pas l’habitude de célébrer des buts de façon interrompue. Et puis, quand ils affichent les lignes colorées… vert, rouge, il va vraiment falloir m’expliquer. Je vais parler au VAR et au président de la FEF. J’ai le sentiment qu’il vaut mieux qu’ils tracent des lignes blanches, et nous saurons à qui elles s’adressent…Ils ne peuvent se plaindre de rien, puisqu’on leur a offert beaucoup de matchs dans la dernière Liga. La Liga du confinement, c’était un scandale. Toujours par un millimètre on leur donnait la raison. Hier, encore un exemple, un scandale.», a déclaré pour sa part Laporta.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités