Liga : les madrilènes pestent contre l’arbitrage

Publicités

Atlético Real Madrid – les deux géants du championnat espagnol s’affrontaient ce week-end, un choc qui était particulièrement suivi par le voisin barcelonais. Après avoir mené au score en première période, les hommes de Diego Simeone se sont fait rattraper en toute fin de rencontre grâce à un but inscrit par Karim Benzema. Après la rencontre, les madrilènes n’ont pas manqué de réagir à l’arbitrage de cette rencontre.

Le suspense demeure toujours en Liga après le match nul entre le Real Madrid et le club de l’Atletico, atuel leader du championnat espagnol. Les hommes de Zinedine Zidane auraient même pu remporter le match si un pénalty en leur faveur avait été sifflé par l’arbitre de la rencontre. Mais les deux rivaux se sépareront sur un score nul après une égalisation obtenue dans les tous derniers instants par Karim Benzema, l’attaquant français du Real Madrid. En conférence de presse, les madrilènes n’ont pas manqué de pester contre l’arbitre de la rencontre, suite à la main de Félipe au cours de la rencontre. Pour le directeur des relations institutionnelles du club, le pénalty semblait évident après cette main de Félipe, quoique la décision finale revenait aux professionnels, à savoir les arbitres de la rencontre.

Les réactions ont été nombreuses après le nul du Real Madrid contre l’Atlético en Liga. En conférence de presse, Zidane n’a pas manqué de saluer la prestation de ses hommes. L’entraineur français a aussi réagi au pénalty non sifflé dans cette rencontre, suite à une main de Félipe : «Comme toujours, je ne m’implique pas, le travail de l’arbitre est difficile. Il a décidé d’aller révisionnel l’action et de ne pas siffler, et nous respectons cela. Et c’est tout…Nous savons que c’est compliqué de toute façon. C’est sa décision, sa responsabilité. Nous devons respecter cela. Il ne va pas changer, les joueurs ont dit que c’était un handball, il l’a revu et a décidé de ne pas siffler. La première mi-temps était pour eux, la seconde pour nous. Nous l’avons mérité, nous avons eu des occasions sur la fin. Nous aurions pu en avoir plus, mais ce qui est bien c’est qu’il fallait faire une autre deuxième mi-temps et changer le match. C’est un point, nous sommes en en vie. Nous allons continuer à nous battre…C’est l’objectif : continuer. Nous savons qu’il reste beaucoup de choses à faire, nous nous battrons jusqu’au bout. Et tout peut toujours changer, nous faisons les choses comme il faut. Nous pouvons aussi nous améliorer et c’est ce que nous allons faire. Le plus important était d’avoir une deuxième mi-temps différente. L’attitude en deuxième période et ce que nous avons fait était important.», a déclaré l’entraineur du Real Madrid. Pour Casemiro, la main de Félipe était également évidente dans cette rencontre : «Pour nous, c’est clair, mais jamais on ne se cachera derrière l’arbitre. Si Felipe ne touche pas le ballon, je marque le but. Nous devons respecter la décision d’Alejandro (Hernandez). Il a été voir la VAR au moins. Mais c’est clair que j’étais tout seul.», a fait savoir le joueur madrilène de son côté.

La réaction du directeur des relations institutionnelles

«En première mi-temps, il y a une action qui pouvait être décisive, le processus est correct, le VAR demande à Hernandez Hernandez d’aller revoir l’action afin qu’il puisse décider, comme habituellement. Pour nous c’est penalty, le ballon touche clairement la main. Il prend la décision qu’il juge bonne, mais nous n’avons pas eu de chance. Et encore une fois, c’est avec Hernandez Hernandez. La balle touche clairement le bras, nous sommes tous d’accord sur ce point. De notre point de vue, il y a penalty, mais c’est aux professionnels d’en décider. Nous ne voulons pas en dire plus, c’est dommage parce que c’était lors d’un moment critique du match, cela aurait pu provoquer l’égalisation et nous aurions pu aborder la seconde mi-temps d’une autre manière», a fait savoir le responsable madrilène.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités