Classico : Koeman en colère contre l’arbitrage

Publicités

Match Real Barça – le choc tant attendu de la Liga a tenu ses promesses lors de la 30e journée du championnat espagnol. Le Real Madrid est officiellement repassé devant le FC Barcelone après son succès lors du classico retour à domicile. En conférence de presse, le manager du club barcelonais, le néerlandais Koeman, n’y est pas allé de main morte avec l’arbitrage.

Le FC Barcelone méritait-il au moins le nul lors du classico ? C’est en tout cas l’impression donnée par l’entraineur du club catalan, le néerlandais Koeman. Les barcelonais se sont inclinés samedi dernier lors du match retour, après une cuisante défaite au Camp Nou lors du classico aller. L’un des tournants de la rencontre fut le pénalty non sifflé en faveur du FC Barcelone. Pour l’entraineur du club catalan, cette décision arbitrale a radicalement changé l’issue de la rencontre remportée par le Real Madrid par le score de 2-1. Conséquence de cette défaite, le barça repasse à la troisième place du classement, avec un point de retard sur le Real Madrid et 2 points sur l’Atlético Madrid. La course à la Liga est plus que jamais relancée à 8 journées de la fin du championnat, puisque les hommes de Simeone se sont contentés d’un match nul lors du déplacement sur la pelouse du Betis Séville.

Le Real Madrid a remporté cette saison le classico face au FC Barcelone, à l’aller comme au match retour. Ce succès relance les hommes de Zidane dans la course au titre. Pour Koeman, l’arbitrage a changé l’issue de la rencontre, avec le pénalty non sifflé en faveur de son équipe : «Si vous êtes de Barcelone, vous êtes échaudé, très mécontent de deux décisions de l’arbitrage. Je peux dire aussi que nous n’étions pas bons dans la première période. Ni en défense, ni en attaque. En seconde période, nous nous sommes améliorés. Tout ce que je demande, c’est que l’arbitre fasse bien les choses. C’est un penalty et je pense que le temps additionnel de seulement quatre minutes, alors que l’arbitre a arrêté le match pendant deux ou trois minutes à cause de son épaule… Le pénalty est très clair. Nous devons l’accepter et nous taire…S’il n’y a pas 2-2, c’est clair. Je ne sais pas pourquoi il y a le VAR en Espagne. Tout le monde a vu l’action…C’est plus facile de défendre quand on met beaucoup de joueurs derrière. Nous n’avons pas bien défendu sur de nombreuses actions. Notre dernière passe n’était pas bonne. Nous avons eu beaucoup de ballons, mais la dernière passe n’était pas bonne. Pour moi, le penalty était très clair. Tout le monde l’a vu. Je ne comprends pas un juge de ligne qui est à dix mètres. La façon dont Martin est tombé, il y a faute. Il se peut que l’arbitre n’ait pas vu l’action, mais nous avons le VAR pour des situations comme celles-ci. C’est mieux de ne plus en parler.», pestait l’entraineur du FC Barcelone en conférence de presse, après la rencontre.

La réaction de Zidane

«Tout le monde a son propre ressenti, moi je pense que si l’arbitre n’a pas sifflé penalty, c’est parce que ce qu’il n’y avait pas penalty. L’important, c’est ce que nous avons fait sur le terrain. Nous avons aussi souffert parce que Barcelone est une grande équipe. Nous avions clairement mis un joueur de plus au milieu, mais nous savions que Fede pouvait aller dans les espaces et c’est ce qu’il a fait sur le premier but. Il est très rapide, il se place bien entre les lignes… c’était le plan. Ils sont très bons au milieu. Je suis heureux pour les joueurs. Aujourd’hui, nous avons fait beaucoup de changements, Mariano, Odriozola, Isco, Marcelo….. Ils sont tous impliqués, ils veulent tous jouer. C’est ce qui est bien dans cette équipe.», soulignait l’entraineur du Real Madrid en conférence de presse, après le choc contre le FC Barcelone.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités