Football : les Bleus calent en Hongrie

Publicités

Alors que ce match devrait leur permettre de valider très vite leurs tickets pour les huitièmes de finale de l’Euro 2020, les Bleus ont concédé un nul (1-1) ce samedi face aux Hongrois, dans une Puskas chauffée par 50 000 supporteurs.

La France a été d’abord mené dans le temps additionnel de la première minute, avant de revenir à la marque à la 66e minute.

Quatre jours après sa victoire contre l’Allemagne (1-0), la France devait enchaîner ce samedi 19 juin pour valider son ticket pour les huitièmes de finale de l’Euro 2020, dès la deuxième journée. Mais le résultat escompté n’a pas été obtenu. Les Bleus ont calé (1-1) face Magyars sans complexe, dans une Puskas Arena chauffée par plus de 50 000 supporteurs, dont 700 Français. Les hommes de Didier Deschamps n’ont pas trouvé les clés pour sauter le verrou du bloc hongrois. Ils ont même souffert d’entrée de jeu, avec des Hongrois très entreprenants qui leur ont imposé un gros défi physique. Mais, ils n’ont pas concédé une seule occasion.

Le premier quart passé, le pressing français s’est mis en place progressivement. Antoine Griezmann a buté sur Péter Gulacsi à la 13e minute, alors qu’il était bien placé pour scorer. Mais il a été signalé hors-jeu peu après. A la 14e minute, c’est Karim Benzema qui voit sa frappe repousser par le gardien hongrois Péter Gulacsi. Kylian Mbappé a ensuite tenté sa chance trois fois (17e, 21e et 26e) sans cadrer. Dans la foulée, la Hongrie perd précocement son joueur phare et capitaine Adam Szalai, victime de vertiges. Quelques minutes plus tard, à la 30e, Karim Benzema, pas du tout en position illicite, a été royalement servi par Mbappé, lui-même bien trouvé par Griezmann. Malheureusement, l’attaquent madrilène manque incroyablement le cadre.

Un but des Hongrois contre le cours du jeu

L’offensive française continue. Mbappé offre un véritable festival dans la défense hongroise, en éliminant trois défenseurs pour s’ouvrir un angle de tir. Pas assez précis, il voit sa frappe passer juste à côté (33e). Paul Pogba l’imitera en envoyant un missile au ras du poteau (37e). Avec toutes ces occasions, la Hongrie semblait être proche de la rupture.

Pourtant, c’est bien elle qui ouvrira le score dans le temps additionnel de la première mi-temps (45e+2). Grâce à une erreur de Pavard, en difficulté depuis le début de la rencontre, Fiola prend le couleur gauche puis rentre dans la surface française avant de décocher une frappe. Imparable pour Hugo Lloris, qui n’avait rien eu à faire jusque-là. Les joueurs de Marco Rossi transformaient leur seule occasion de la première période. Une belle leçon de réalisme qui va piquer au vif les Bleus.

Un but, et puis c’est tout

Au retour des vestiaires, les Français pressent pour revenir rapidement au score. Il bute toujours sur le solide bloc hongrois composé en 3-5-2. Les Magyars s’offrent même une occasion avec Sallai qui dévisse complètement sa frappe (58e), après un travail de Schäfer et Fiola. Didier Deschamps fait rentrer Ousmane Dembélé, à la place d’Adrien Rabiot. Très tôt le Barcelonais crochète la défense avant d’envoyer puissant tir sur le poteau de Gulacsi (60e).

Les Français continueront de faire preuve d’imprécisions. Finalement c’est Antoine Giezmann qui égalisera à 66e minute suite à un long dégagement de Lloris dans les pieds de Mbappé et un centre en retrait de ce dernier. Après ce but, les Bleus baissent pavillon. Plus rien de bon à l’attaque malgré les apparitions de Lemar, Tolisso et Giroud, qui ont remplacé Dembélé, Pogba et Benzema. Seule une tête de Giroud dans les dernières minutes constitue la seule véritable occasion française du dernier quart d’heure.

La France garde son destin en main

Avec ce résultat décevant, les Bleus devront attendre le match de la dernière journée contre le Portugal pour se qualifier. Ils conservent toutefois la tête du groupe F avec 4 pts + 1. Ils sont désormais secondés par les Allemands qui ont battu après les Portugais par le score de 4 buts à 2. La Mannschaft compte désormais 3 points + 1 contre, tout comme la Seleção portugaise. Les Hongrois ferment la marche avec 1 pts – 3.

La France a son destin en main. Si elle bat le Portugal ou fait au moins un nul, elle se qualifie directement pour les huitièmes de finale. Mais, dans ce groupe, tout le monde peut encore se qualifier. Pour les Portugais, il suffira de battre la France. Même logique pour les Hongrois qui peuvent encore espérer se qualifier en réussissant un exploit face à l’Allemagne, tout en comptant sur la victoire de la France. Comme vous l’aurez compris, la poule F se prêtera au jeu des calculs à la dernière journée. Cependant, il y a un net avantage pour les Français et les Allemands.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités
Boucles Créole bannière