JO Tokyo 2020 : une première médaille pour la Côte d’Ivoire

Publicités

La Côte d’Ivoire a obtenu ce lundi sa première médaille aux Jeux Olympiques (JO) de Tokyo 2020, qui ont officiellement débuté le 23 juillet.

Comme à Rio 2016, Ruth Gbagbi (Taekwondo) a arraché le bronze face à la Brésilienne Milena Titoneli, par 12 points contre 8. Un combat très disputé, mais tout de même maîtrisé par l’Ivoirienne. Ses condisciples Cissé Cheick, Gbané Seydou et Traoré Aminata ont été éliminés dès le premier tour. Un point sur les autres Eléphants de ces jeux.

Le bronze à défaut de l’or

Ruth Gbagbi (Taekwondo) a remporté, ce lundi 26 juillet 2021 à Tokyo, une médaille de bronze face à la Brésilienne Milena Titoneli dans la catégorie des moins de 67 kg femmes. Elle a obtenu 12 points contre 8 pour son adversaire, à l’issue d’un combat très disputé, mais globalement maîtrisé. L’Ivoirienne gagne ainsi sa seconde médaille de bronze aux JO, après celle Rio de Janeiro en 2016. Il s’agit du premier titre pour la Côte d’Ivoire à ces Jeux de Tokyo 2020. Ruth Gbagbi sauve par la même occasion la face à la Côte d’Ivoire dans sa discipline après les échecs de Gbané Seydou et Traoré Aminata et surtout Cissé Cheick. Ce dernier s’est incliné en 8e de finale des moins de 80 kg hommes face au Marocain Achraf Mahboubi. Une grosse désillusion pour la Côte d’Ivoire car il avait décroché une médaille d’or aux précédents jeux de Rio.

Cissé Cheick, pas au rendez-vous

Le champion olympique faisait partie des chances de médailles de son pays au Japon. Le ministère des Sports et la Fédération ivoirienne de taekwondo avait préparé pendant quatre ans cette compétition sans lésiner sur les moyens. Hélas, Cissé Cheick n’a pas pu ramener un nouveau prix en or. Surement un excès de confiance. A quelque chose malheur étant bon, la défaite devrait lui rappeler que rien n’est définitivement acquis quand on côtoie le haut niveau… La Côte se contentera donc d’une maigre moisson dans un sport qui concentrait tous les espoirs de titre, avec l’athlétisme de Murielle Ahouré, Cissé Gué et Marie Josée Ta Lou.

Tristes résultats en judo et natation

Avec une médaille, le taekwondo a tout de même fait mieux que d’autres disciplines dans lesquelles notre pays était engagé. Il y a d’abord le judo avec Dabonné Zouléhia. Elle a été battue en 16e finale (premier combat), dans la catégorie moins de 57 kg, par la portugaise Telma Monteiro, numéro dix mondiale. Si l’Eléphant est tombé sur un poids lourd (sextuple championne d’Europe et quadruple vice-championne du monde), il faut dire qu’elle a manqué aussi d’ambition. Elle a donné l’impression de trop respecter l’adversaire, pis de limiter l’humiliation. En natation, Talita Te Flan a été éliminée à l’issue des séries de l’épreuve de 400 m nage libre. La nageuse a fini 2e de la série 1 avec un chrono de 4mn 38, 92s. Insuffisant pour continuer dans une compétition où les chronos des qualifiées se situent en dessous de 4 mn 04.

Une finale inattendue en aviron

La Côte d’Ivoire est également représentée en aviron avec N’dri Kouadio Franck-Aimé. Le jeune homme s’est qualifié dimanche pour les épreuves finales Skiff Hommes, en arrivant en 2ème position avec un temps de 7mn 55, 12s. Il avait été repêché samedi, in extremis, après avoir terminé 5ème à la première course. Initialement prévue mardi, la finale en skiff Hommes se disputera ce vendredi 30 juillet à cause de l’arrivée du typhon Nepartak à Tokyo. Ce même jour débuteront aussi les épreuves d’athlétisme. La Côte d’Ivoire a de grandes chances de médailles avec Murielle Ahouré, Cissé Gué et Marie Josée Ta Lou en 60m, 100m et 200m notamment. Ils sont champions d’Afrique et/ou vice-champion du monde. On espère que ces sprinteurs auront pleine confiance en eux-mêmes pour parvenir à décrocher une médaille.

Les Eléphants footballeurs toujours en vie

Il y a enfin le football, une discipline en laquelle on ne croit pas trop, mais qui se donne les chances pour que dure l’aventure. En effet, après avoir battu l’Arabie Saoudite le jeudi 22 juillet (2-1), les Eléphants Espoirs ont arraché le match nul face au Brésil (0-0). Ils auraient même s’imposer avec un peu d’ambition puisqu’ils ont joué à 11 contre 10 pendant pratiquement tout le match. A présent ils sont 2e de leur poule avec 4 points + 1, derrière la Seleçao (4pts +2) et l’Allemagne (3 pts – 1). Le mercredi 28 juillet, les Ivoiriens devront en découdre avec la Mannschaft pour un billet pour les quarts de finale.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités