Claude Makélélé au PSG: ‘‘il faut arrêter de claironner ligue des champions chaque année’’

LIGUE DES CHAMPIONS – Malgré un effectif de rêve, le PSG n’arrive toujours pas à trouver la formule idéale pour remporter la C1. Depuis l’arrivée du président qatari, le club n’a pas encore franchi les demi-finales de la compétition de football. Pour l’un des anciens du club, il faut du temps avant que le club réalise ce rêve.

Gagner la ligue des champions dans l’immédiat n’est pas une chose envisageable pour le PSG d’après Claude Makélélé. Pour que le club français remporte ce trophée pour la première fois de son histoire, l’ancien capitaine du club parisien estime qu’il faut viser sur le long terme et non avoir une vision à court terme comme c’est le cas chaque année. Pour remporter la C1, le club ne lésine pas sur les moyens, à en juger par la pléiade de stars évoluant dans ce club français aujourd’hui.

Après la ligue 1 et la coupe de France, la ligue des champions est sans doute le trophée qui manque au palmarès du PSG depuis de nombreuses années. Le club parisien caresse depuis quelques années ce rêve, depuis l’arrivée de Nasser à la présidence de l’équipe. A l’instar du russe Roman Abrahamovitch, l’actuel président du PSG n’a pas lésiné sur les moyens pour atteindre cet objectif. Recrutement de stars planétaires avec des salaires en or, appel aux meilleurs entraineurs du moment, des efforts qui restent pour l’instant vains, puisque le PSG n’a disputé aucune demi-finale de la ligue des champions ces cinq dernières années. Pour Claude Makélélé, il faut du temps pour que les choses prennent forment et que ce rêve se concrétise. Dans une interview accordée au journal Le Parisien, l’ancien milieu de terrain parisien a indiqué que le PSG devrait aller d’abord étape par étape, avant de rêver de la ligue des champions : «À Paris, il faut vraiment mettre le foot dans une bulle. Au PSG, il faut aller étape par étape. Avec Carlo Ancelotti, dont j’étais un des adjoints, c’était fantastique. Il a commencé à lancer un jeune comme Rabiot et on bossait parfaitement avec lui. Tout était bien huilé…Paris est un des clubs où il est le plus compliqué de s’exprimer. Beaucoup de joueurs étrangers ne maîtrisent pas la pression au PSG. Quand on recrute, il faut d’abord penser à prendre des mecs de caractère. Pas juste des artistes. Je crois toujours au projet du PSG mais il faut arrêter de claironner Ligue des champions chaque année». Cette saison le club s’était fixé pour objectif de remporter la C1. Et les choses avaient pourtant bien démarré, même si le club parisien s’était retrouvé dans un groupe assez compliqué à l’issue des tirages au sort de la ligue des champions. Mais ce rêve a été brisé en cours de route par les mancuniens lors du match retour des huitièmes de finale de la compétition au parc des Princes. Pour Makélélé, son ancien club doit tirer les enseignements de cette défaite et chercher d’abord à se bâtir une solide équipe avant de rêver de la C1.

Makélélé souhaite un changement de stratégie de la direction

«La stratégie, ça ne doit pas être de dire Cette année, on la gagne. D’abord, il faut commencer par faire peur à tout le monde en Europe. D’abord ça, pas de se mettre une pression de dingue en se disant faut absolument qu’on gagne sinon on va se faire déchirer. À un moment, ça se paie. J’ai joué à Chelsea où Roman Abramovitch, le propriétaire, voulait la gagner tout de suite. Résultat, il a attendu dix ans ! Paris doit d’abord apprendre à se faire craindre. Après, la victoire arrivera forcément. La priorité, c’est d’être compétitif.», a fait savoir l’ancien capitaine du club dans son interview accordée au Parisien.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.