Accueil SPORTFoot Arsenal : Unay Emery et Nicolas Pépé sous pression

Arsenal : Unay Emery et Nicolas Pépé sous pression

Arsenal : Unay Emery et Nicolas Pépé sous pression

Saison des gunners – débarqué du Psg, le turc Unay Emery a atterri en premier League pour succéder à Arsène Wenger, le légendaire entraineur du club londonien. Mais la désillusionne sonne à nouveau pour ceux qui s’attendaient à une amélioration de la situation des gunners en ligue des champions comme en championnat. S’il avait réussi à faire rêver Arsenal d’une qualification à la ligue des champions, le turc a échoué en finale de la ligue Europa, perdant ainsi son ticket pour cette compétition européenne.

La colère monte chez les supporters d’Arsenal après ce début de saison que certains qualifieraient de catastrophique. Malgré le départ d’Arsène Wenger, le club londonien peine toujours à se positionner dans le big four de la Premier League cette saison. Alors que le club ira défier les reds de Liverpool ce mercredi soir en coupe, la pression s’est une nouvelle fois accentuée sur l’entraineur des gunners, surtout après le geste fort déprécié de Granit Xhaka il y’a quelques jours, lors de sa sortie du terrain. le gunners avait déchiré son maillot, quittant le terrain sur les huées. Mais le manager turc s’est retrouvé sur le feu des projecteurs, pour avoir jugé utile de donner le brassard de capitaine à Xhaka, sans avoir recueilli l’avis de ses joueurs au préalable sur cette idée. Et la pression s’est aussi accentuée sur le jeune joueur ivoirien Nicolas Pépé. Arrivé cet été à Arsenal, l’attaquant ivoirien a connu des débuts difficiles avec son nouveau club. Mais l’ivoirien n’a pas tardé à répondre à l’impatience des supporters par un doublé en ligue Europa contre Guimaraes.

Nicolas Pépé est sous pression depuis son arrivée à Arsenal. L’ancien artificier de Lille en ligue 1 a encore du mal à s’adapter dans le schéma de son nouveau club, puisqu’il était resté sur plusieurs rencontres sans inscrire le moindre but. Mais le footballeur ivoirien a répondu il y’a quelques jours à l’impatience des supporters en offrant la victoire à son club en Europa Ligue avec un doublé, dont un magnifique coup franc. Pour l’entraineur turc aux commandes d’Arsenal, les supporters doivent laisser du temps à l’international ivoirien Nicolas Pépé : «Nous n’avons signé Pépé pour deux mois, six mois, un an ou deux ans. Un processus se met en place entre nous et je pense que petit à petit, il sera performant et capable de nous aider grâce à ses qualités… Nous sommes très contents avec lui. Nous savons que vous attendez plus, mais je vous le redis, c’est un processus. Nous devons rester calmes et patients avec lui. Nous devons l’aider et le protéger parce qu’il joue sous la pression. Selon moi, c’est lorsque l’on joue sous la pression que l’on peut s’améliorer», a déclaré Unay Emery. Le manager turc des gunners est actuellement sous pression pour sa difficile saison avec Arsenal cette année en Premier League. Et l’entraineur turc est encore indexé du doigt par certains médias britanniques dans la gestion de son équipe, notamment pour l’attribution du brassard de capitaine à Xhaka, une décision qu’il aurait prise sans concertation de son effectif au préalable.

> Lire aussi  OM : Adil Rami à la recherche d’un nouveau club

Emery poussé vers la sortie

Depuis le début de la saison, Arsenal enchaine les contre-performances à domicile. Le nul concédé contre Crystal Palace à domicile, alors que le club comptait deux buts d’avance, était sans doute la goutte d’eau de trop. Si un départ du successeur d’Arsène Wenger n’est pas encore à l’ordre du jour, l’ancien entraineur parisien cumule les erreurs depuis le début de la saison. L’attribution du brassard de capitaine à Xhaka a fait couler beaucoup d’encre dans la presse britannique : «Même si le rôle de capitaine est largement perçu comme protocolaire dans le football moderne, l’attribuer à Granit Xhaka n’était pas une bonne idée. La décision de le nommer capitaine provoque désormais un sérieux embarras pour Emery et pourrait constituer une véritable chimère sur le long-terme, dans une saison d’ores et déjà difficile.», martèle The Telegraph entre ses colonnes.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.