Match OM – OL : grosse polémique autour du pénalty de Payet

Match de Ligue 1 – A l’occasion de la 13e journée du championnat français, l’Olympique de Marseille recevait son grand rival de l’Olympique de Lyon au stade du vélodrome. Dans une ambiance survoltée, la rencontre a tenu toutes ses promesses, une rencontre qui s’est achevée par une victoire des marseillais qui se retrouvent désormais à la seconde place du classement. Si Dimitri Payet a réalisé le doublé dans cette rencontre, son but inscrit sur pénalty continue toujours de faire polémique, au point même de faire réagir Aulas, le président de l’OM.

Le match entre l’OM et OL continue toujours de faire polémique, trois jours après cette rencontre qui s’est déroulée au stade du vélodrome. Les marseillais, face à leur public, ont fait preuve d’une plus grande détermination sur le terrain que les lyonnais, une détermination qui a été justement récompensée par une victoire face aux hommes de Rudy Garcia dimanche dernier. L’homme de la soirée du côté marseillais était indiscutablement le footballeur français Dimitri Payet. Après avoir lancé les hostilités en conférence de presse, l’attaquant français a offert la victoire à son club en signant le doublé dans ce classico. Mais ce match entre les deux géants a connu un tournant avec un pénalty sifflé en faveur des marseillais, pénalty transformé par Payet sans difficulté. Trois jours après le match, le penalty alimente toujours la polémique. Pour le directeur technique de l’arbitrage, le pénalty sifflé en faveur des marseillais aurait dû être annulé.

Le pénalty sifflé en faveur de l’OM dans le match contre l’olympique de Lyon, aurait pu changer beaucoup de choses. Si ce but était invalidé, le choc entre les deux géants français se serait soldé par un triste nul qui aurait sans doute fait du bien à Rudy Garcia contesté depuis son arrivée à l’OL. Ce pénalty sifflé, transformé par Dimitri Payet, a permis à l’attaquant français de signer le doublé dans cette rencontre. Pour le directeur technique de l’arbitrage, «l’arbitre n’a plus à se poser de question, S’il avait fait cette main dans sa propre surface, elle n’aurait en revanche pas été sanctionnée.», rapporte Pascal Garibian. Le président de l’Olympique de Lyon a lui aussi réagi à la polémique autour du pénalty sifflé en faveur des marseillais, en dénonçant au passage le fonctionnement de la VAR : «Par contre le match a donné une image déplorable du football dans son contexte de passion et aussi de réaction. C’est-à-dire quand on essaye d’impressionner avant les joueurs, les dirigeants, avec une pression qui est non contenue. Comme pendant le match, on peut citer deux cas de difficultés dans l’application du VAR : la main de Sanson, juste avant la main qui amène le penalty qui change le destin du match. Et puis il y a la gifle de Benedetto sur Dubois qui n’est pas du tout sifflée. Bravo à Marseille d’avoir su mettre une pression fantastique, d’avoir conditionné les petits ramasseurs de balle pour qu’ils ne donnent plus les ballons, pour faire en sorte que la pression soit immense. Maintenant c’est vrai que Marseille a gagné, on ne va pas le contester. Mais il y a de grosses erreurs d’arbitrage et une pression qui est trop grande. Quand le car est cassé sur commande pour impressionner, c’est dommage. Mais cela n’enlève rien à Marseille qui a fait un très bon match».

Aulas dénonce l’absence de l’Etat de droit

«J’ai regardé les réseaux sociaux toute l’après-midi. J’ai vu qu’il y avait un grand nombre de directives qui étaient données, de rendez-vous pour attendre le car pour le caillasser. Si à partir de là, les gens qui sont responsables veulent savoir qui, ils le trouveront. Je ne vais rien demander du tout, le directeur général de la Ligue était présent. Si le fonctionnement du VAR ne fonctionne pas et si on n’est plus dans un Etat de droit qui permet au match de se dérouler dans de bonnes conditions et qui aurait permis à Marseille de gagner le match, alors bravo.», a rapporté le président de l’OL.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.