Accueil SPORTFoot Lyon : Aulas et Garcia à la rescousse de Marcelo

Lyon : Aulas et Garcia à la rescousse de Marcelo

Avenir de Marcelo à l’OL – les jours du footballeur brésilien sont-ils comptés avec l’Olympique de Lyon? Pour l’heure, le club n’envisage pas encore de se séparer de son joueur, en dépit des tensions suscitées lors de chaque rencontre par sa présence sur le terrain. Jean-Michel Aulas et Rudy Garcia ont ouvertement pris position pour le footballeur brésilien attaqué par certains supporters lyonnais.

L’avenir de Marcelo à l’Olympique de Lyon n’est pas officiellement compromis. Mais le footballeur brésilien pourrait d’un commun accord avec le club, décider de quitter l’OL avant la fin de son contrat, si la situation devenait de plus en plus intenable. Il y’a quelques jours, l’Olympique Lyonnais franchissait les huitièmes de finale de la C1, en arrachant le nul sur sa propre pelouse, une qualification que les joueurs n’ont malheureusement pas pu célébrer dans la joie avec tous les supporters lyonnais. Des ultras du club ont gâché la soirée en prenant à partie le footballeur brésilien Marcelo. Après une altercation évitée de justesse par le capitaine Memphis Depay, les réactions ont été nombreuses suite à l’attitude des ultras du club qui ont brandi en face du brésilien des banderoles ‘‘Marcelo dégage’’. Ce nouvel incident a fait réagir le président du club et aussi le nouvel entraineur de l’OL. Pour sa part, Aulas a annoncé son intention de rencontrer les ultras pour régler le problème avec le joueur brésilien. Pour l’heure, le président de l’Olympique lyonnais écarte toute possibilité d’un départ du brésilien dans cette crise avec les ultras du club.

L’Olympique de Lyon est décidé à faire bloc autour du footballeur brésilien Marcelo de plus en plus pris pour cible par les ultras du club. La tension entre le brésilien et les ultras a sensiblement gâché la soirée de qualification lyonnaise. Pendant les joueurs saluaient les supporters comme à l’accoutumée, des ultras ont fait irruption sur le terrain brandissant des banderoles sur lesquelles l’on pouvait clairement lire «Marcelo Dégage». Comme on pouvait s’en douter, cette provocation a naturellement fait réagir le brésilien qui évolue à l’OL. Le capitaine de l’Olympique de Lyon, l’international néerlandais Memphis Depay a directement pris position pour Marcelo que certains groupes de supporters souhaitent voir quitter le club. Le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, n’a pas manqué de réagir à l’attitude des ultras du club, surtout après une qualification difficile acquise pour les huitièmes de finale de la ligue des champions : « Un club, ce sont les dirigeants, les joueurs, les supporters et il ne peut pas y avoir de distorsion. C’est moi qui décide et non pas les supporters…  Il y a eu distorsion sur une relation entre certains supporters et un ou deux joueurs. Memphis a été grand, il est le capitaine et il a pris ses responsabilités. Quand les joueurs sont allés voir les supporters, ils ont vu apparaître une banderole contre Marcelo… Je ne veux pas que les gens insultent les joueurs. Ce n’est pas excusable. J’avais proposé aux groupes de supporters de les rencontrer car je veux régler ce problème. C’est idiot d’avoir ces soucis après un match magnifique. Nous allons trouver des solutions», a déclaré le président de Lyon après l’incident survenu au stade.

> Lire aussi  Pierre Menès réagit à la polémique Benzema

Garcia soutient le brésilien Marcelo

«Il est inconcevable de mettre Marcelo de côté pour dimanche. Il souffre évidemment. Quand vous avez votre femme et vos enfants au stade et que vous êtes traité comme ça… Ça ne devrait même pas exister. Reprenez les déclarations de Memphis Depay à la fin du match, qui était à la fois très heureux de la qualification et très triste de ce qui s’est passé…Quand on a salué la tribune Sud, ils nous ont applaudis. La tribune Nord, elle, nous a tourné le dos. Les joueurs ont souffert de ça. Ça devient compliqué, c’est comme ça que je l’ai vécu. Quelque part, j’ai un peu regretté, mais c’est peut-être un mal pour un bien pour crever l’abcès. Il y a besoin d’union sinon on ne va aller nulle part», a indiqué le manager français aux commandes de l’OL.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.