Classico : Le Real en colère contre l’arbitrage au Camp Nou

Classico Barça Real – La série d’invincibilité de Zinedine Zidane au Camp Nou s’est confirmé lors du tout premier classico de la saison qui s’est joué le mercredi 18 décembre. Si les deux équipes se sont séparés sur un score vierge, les madrilènes auraient très bien pu remporter cette rencontrer.

Le Real Madrid et le FC Barcelone se tiennent toujours à parfaite également au classement de la Liga, même après le premier classico de la saison. Grosse déception pour ceux qui s’attendaient à voir de nombreux buts au cours de cette rencontre entre les deux rivaux espagnols. A en croire certains consultants sportifs, le Real mériterait même de remporter cette rencontre face au Barça d’Ernesto Valverde. Comme les précédents classicos, celui du 18 décembre a encore suscité une vive polémique, concernant l’arbitrage. Après la rencontre qui s’est terminée par un nul, plusieurs joueurs du Real ont pointé du doigt le mauvais arbitrage de ce match, souvent sur des actions qui semblaient parfois évidentes, comme le pénalty non sifflé sur Raphael Varane dans la défense catalane. Le défenseur français Clément Lenglet qui est mis en cause n’a pas manqué de réagir à cette action litigieuse. Pour l’international français, il n’y avait pas pénalty sur cette faute qui a même laissé des traces à son compatriote français lors de cette rencontre.

Le Real Madrid de Zinedine Zidane a tenu tête au FC Barcelone devant son public du camp Nou, lors du tout premier classico de la saison 2019-2020. Les barcelonais ont même failli se faire surprendre sur leur propre pelouse lors de cette rencontre décisive. Mais le match s’achèvera sans le moindre but, ce qui n’était pas arrivé depuis plusieurs classicos. Si les barcelonais se sont procurés quelques occasions franches et nettes, les madrilènes estiment eux avoir été lésés par l’arbitrage de ce derby espagnol. Les madrilènes auraient pu mener au score dans cette rencontre et probablement la remporter, si le but de Gareth Bale avait été validé par l’arbitre du match : «C’est une action douteuse, elle n’est pas très claire. Les deux autres, si, et je le dis sincèrement en tant que fan du football et non en tant que représentant du Real Madrid : le VAR doit intervenir. Je ne connais pas la discussion qu’il y a eu entre l’arbitre et le responsable du VAR mais quand l’arbitre ne révise pas l’action, c’est qu’on lui a dit qu’il ne s’est rien passé. J’imagine que ça s’est passé comme ça, je ne sais pas. Mais quand on voit les images, ça retient l’attention», a déclaré Emilio Butragueño, l’une des anciennes gloires du club madrilène. Une bonne partie du vestiaire madrilène a fait un procès à la VAR dans cette rencontre qui s’est jouée au camp nou, notamment en raison deux pénalty non sifflés en faveur du Real en cours de jeu : «Le joueur français aurait dû obtenir deux penaltys en première période que  Hernández Hernández n’a pas accordé. À la 17e minute, le Madridista monte pour reprendre un corner et sur l’action suivante, il reçoit un coup de crampon dans le mollet droit de la part de Lenglet dans la surface, que ni l’arbitre ni le VAR n’ont signalé.  Deux minutes plus tard, sur un nouveau corner, le central français est retenu par le maillot par Rakitic et finit par tomber dans la surface. Encore une fois, ni l’arbitre ni le VAR n’ont indiqué le point de penalty», indique le Real Madrid sur son site officiel.

Lenglet se défend

«Je cherche à sortir le ballon avec ma tête et à donner de la force à mon mouvement. Mon corps et mes jambes bougent pour prendre l’impulsion et par malchance je touche la jambe de Raphaël. Je lui donne un coup. Pour moi, ce n’est pas un pénalty. Je suis le protagoniste et ce n’est pas un pénalty, c’est ce qu’a décidé le VAR. S’ils revisionnent l’action ça peut être sifflé, mais le VAR a pris sa décision et elle doit être respectée»., rapporte Clément Lenglet après le match.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.