Eléphants de Côte d’Ivoire : Bony Wilfried toujours opérationnel

Sélection ivoirienne de football – Après avoir disputé cinq phases de Coupe d’Afrique des Nations avec la Côte d’Ivoire, Bony Wilfried n’a toujours pas mis un terme à sa carrière, une situation qui n’étonne guère, puisque le joueur ivoirien n’est âgé que de 31 ans à ce jour. Le footballeur ivoirien vient d’ailleurs de signer un contrat de 18 ans avec le club saoudien Al-Ittihad. En dépit d’une prestation jugée décevante à la CAN 2019 en Egypte, l’international ivoirien se dit toujours disposé à porter le maillot de la sélection nationale, si toutefois, le sélectionneur ivoirien décidait de refaire à nouveau appel à ses services.

L’histoire de Bony Wilfried et les éléphants de Côte d’Ivoire est loin d’être un chapitre rangé dans les archives. Le footballeur ivoirien qui totalise 55 sélections sous le maillot de la sélection ivoirienne n’a inscrit que 18 buts avec son pays en compétition officielle. Malgré une prestation assez mitigée lors de la précédente coupe d’Afrique des Nations en Egypte, le footballeur ivoirien espère toujours renouer avec ses coéquipiers de la sélection nationale. A la faveur des éliminatoires de la CAN et de la coupe du monde, Wilfried Bony a clairement fait savoir à Kamara Ibrahim qu’il était disposé à défendre encore les couleurs de la Côte d’Ivoire sur un terrain de football. Rappelons qu’il reste à ce jour l’un des joueurs ivoiriens les plus capés, car ayant disputé à lui tout seul cinq CAN avec les éléphants. Son nouveau contrat avec le club saoudien Al-Ittihad sera sans doute une nouvelle occasion pour l’ancien champion d’Afrique de faire taire certains ivoiriens qui l’appellent à prendre sa retraite internationale, à l’instar de Didier Drogba ou encore Kolo Touré.

Un retour de Wilfried Bony avec les éléphants de Côte d’Ivoire est-il encore possible ? Seule certitude du moment, tous les scénarios restent ouverts avec le footballeur ivoirien, car ce dernier n’a pas encore mis un terme à sa carrière internationale, comme l’ont fait Didier Drogba, Kolo Touré et plus récemment l’international ivoirien Serey Dié Geoffroy. L’entraineur ivoirien décidera donc s’il souhaite convoquer Wilfried Bony, âgé de 31 ans en sélection nationale, ou se passer de lui, et faire ainsi confiance à la nouvelle génération de joueurs. Interrogé sur son avenir avec les éléphants de Côte d’Ivoire, le footballeur ivoirien fait clairement savoir qu’il ne serait pas opposé à un retour en équipe nationale, si l’entraineur était disposé à le rappeler : «Je suis maintenant opérationnel, je vais reprendre du service et on verra ce qui se passera, Je suis allé jouer au Qatar à partir de janvier 2019 pour avoir une chance d’être appelé en sélection, afin de représenter mon pays à la CAN 2019 en Egypte. Je revenais de blessure et pour être appelé, il fallait que je joue chaque semaine pour avoir le rythme des matchs comme me l’a demandé le sélectionneur national, En été, plusieurs clubs en Europe ont estimé qu’en plus d’avoir fait six mois sans jouer, mon passage au Qatar ne les intéressait pas. Mais j’assume. Si c’était à refaire, je le referai car aucune coupe, aucun trophée remporté par un footballeur africain ne vaut la Coupe d’Afrique, On me dit vieux ou fini, c’est normal et compréhensif car j’ai commencé tôt. J’ai déjà disputé cinq (5) CAN dont celle remportée en 2015», a indiqué l’international ivoirien. Wilfried Bony vient par ailleurs de signer avec le club saoudien Al-Ittihad pour un contrat d’un an six mois.

> Lire aussi  Ligue des champions : Aulas revient sur l’élimination de la Juve

Un nouveau vent dans la carrière Bony

Après un transfert en France qui s’est soldé par un échec, le footballeur ivoirien a finalement décidé de poser ses valises en Arabie Saoudite, suite à un accord trouvé avec le club saoudien Al-Ittihad. Le footballeur ivoirien a d’ailleurs laché quelques mots sur les éliminatoires de la coupe du monde 2022 : «C’est un groupe très difficile, mais pas impossible. La Côte d’Ivoire a les joueurs pour vaincre le Cameroun mais il faut plus craindre les autres équipes», a souligné l’international ivoirien.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.