CAN tous les 4 ans : Samuel Eto’o s’oppose

Coupe d’Afrique des Nations – Considéré comme la compétition sportive la plus importante du continent africain, la CAN se déroule tous les deux ans, et ceux depuis sa première édition. Mais le président de la FIFA estime pour sa part que cette compétition devrait désormais se dérouler tous les quatre ans sur le continent. Cette proposition du président de la Fifa a suscité la colère de millions d’africains pour qui la Coupe d’Afrique des Nations, c’est avant tout de grandes festivités. Si le footballeur ivoirien Didier Drogba a émis une opinion plutôt favorable à la proposition de Gianni Infantino, de nombreuses stars africaines du ballon rond ont décidé de prendre position contre le président de la FIFA. Samuel Eto’o figure parmi ces africains qui souhaitent le maintien de la CAN à son format habituel.

L’organisation de la CAN tous les 4 ans est un projet qui divise les principaux acteurs du football. Si la position de la confédération africaine de football n’est pas encore connue, celle de la FIFA l’est en revanche. A l’occasion d’un séjour dans la ville de Rabat, Gianni Infantino s’est montré favorable à l’organisation d’une coupe d’Afrique des Nations tous les quatre ans. Selon le patron de la FIFA, cette transition serait financièrement plus bénéfique au continent africain, plutôt qu’une coupe d’Afrique qui se tient tous les deux ans. Sans pour autant avancer les mêmes raisons, Didier Drogba s’était montré favorable à la proposition du président de la Fifa. Mais des anciennes gloires du ballon rond en Afrique estiment pour leur part qu’il serait plus judicieux de maintenir l’ancien format. De passage sur les antennes de RFI, le footballeur camerounais Samuel Eto’o a été interrogé sur cette proposition de Gianni Infantino.

Tous les deux ans, des centaines de millions d’africains vibrent au rythme de la Coupe d’Afrique des Nations. Cette compétition qui se déroule tous les deux ans pourrait passer d’ici quelques années à un nouveau format. Ce n’est encore qu’une simple proposition, mais le président de la FIFA estime que les acteurs du football africain devraient sérieusement réfléchir à l’organisation d’une CAN tous les quatre ans : «Ce que je vous demande, et c’est votre décision, c’est de discuter et réfléchir à passer à une Coupe des nations tous les quatre ans…Bien sûr, à condition que les revenus qu’on perde soient compensés. On s’occupe de ça et, si on travaille ensemble, on ne va pas seulement doubler les revenus de la CAN, mais on va les multiplier par quatre ou par six en présentant un produit pas seulement à l’Afrique, mais au monde». L’ancien footballeur camerounais aujourd’hui à la retraite, s’est montré moins enthousiasme à l’idée d’organiser cette compétition phare du continent africain tous les quatre ans, comme l’a suggéré Gianni Infantino : «Il y a un partenariat gagnant-gagnant entre la Fifa et la CAF. Je suis proche de Gianni Infantino et d’Ahmad. Mais je crois que Gianni Infantino a manqué de tact. Surtout qu’il a les portes de la CAF grandes ouvertes…Avant, entre la CAF et la Fifa, les relations n’étaient pas bonnes. Mais ça ne donne pas le droit aux autres de nous imposer des choses…Est-ce l’intérêt des Africains d’organiser une CAN tous les quatre ans ? Je crois que c’est plutôt celui des Européens. Ils veulent avoir à disposition les Mohamed Salah, Sadio Mané ou Pierre-Emerick Aubameyang. Comment va-t-on financer notre football ? Où va-ton trouver l’argent avec une CAN tous les quatre ans ?», a martelé le footballeur camerounais sur les antennes de RFI.

> Lire aussi  Liga : Zidane à la rescousse de ses joueurs

Une bonne chose selon Didier Drogba

«Cela peut être une bonne chose parce que cela donnerait une saveur toute particulière à ce trophée. Maintenant c’est un compromis, un juste milieu qu’il faut trouver. Les fédérations africaines doivent se réunir pour en parler. A terme, on va être obligé d’arriver à cela car les joueurs africains évoluant en Europe sont pas mal lésés. A l’époque lorsque la CAN se jouait en janvier, venir en sélection c’était mettre sa place de titulaire en danger.», estime Drogba.

Vous pouvez aussi aimer