Achraf Hakimi : un talent qui a convaincu Hervé Renard

Sélection marocaine de football – Après avoir débuté avec la sélection espoir en Espagne, le jeune joueur ma décidé de rejoindre la sélection marocaine de football. En 2016, il est répéré par Hervé Renard pour intégrer l’équipe sénior du Maroc. Aujourd’hui sociétaire du Borussia, prêté par le Real Madrid, le jeune joueur marocain de 21 ans continue toujours d’éblouir son ex-entraineur, mais pas seulement qu’Hervé Renard.

Achraf Hakimi est aujourd’hui l’un des talents sur lesquels la sélection de football marocaine peut s’appuyer pour les futures échéances. Prêté au Borussia Dortmund par le Real Madrid, le jeune défenseur marocain gagne sensiblement sa place au sein de l’effectif du club allemand. Après un bref passage chez les espoirs espagnols en 2014, il choisira de joueur pour la sélection marocaine de football. L’actuel sociétaire du Borussia est l’un des rares joueurs à avoir bénéficier de la confiance d’Hervé Renard durant son passage sur le banc de la sélection marocaine. Parti du Maroc l’année dernière pour une nouvelle aventure en Arabie Saoudite, l’ancien sélectionneur des éléphants de Côte d’Ivoire garde plutôt de bons souvenir du joueur du Borussia. Outre son ancien sélectionneur, le jeune défenseur marocain de 21 ans a aussi été couvert d’éloges par certains de ses coéquipiers en équipe nationale. Le média sportif France Football a recueilli les propos d’Hervé Renard et deux coéquipiers du sociétaire du Borussia qui rappelons-le, évolue pour l’instant sous forme de prêt au sein du club allemand.

Arrivé en sélection marocaine en 2016 (sélection sénior), Achraf Hakimi est aujourd’hui incontournable chez les Lions de l’Atlas. Le jeune footballeur marocain a été repéré en 2016 par Hervé Renard ancien sélectionneur des Lions de l’Altas. L’ancien manager s’est confié à France Football sur ce talent qui l’a convaincu il y’a quelques années : «Je me rappelle d’un match (avec la sélection du Maroc) en 2016. Pendant la semaine, en finissant un travail devant le but, je lui ai demandé d’aller côté gauche pour centrer. Il y a été sans problème et je me suis aperçu que pied droit ou pied gauche, pour lui, ce n’était pas un problème. Le week-end d’après, on jouait à la maison face au Mali. C’était le jour de l’Aïd. Je l’ai mis latéral gauche pour sa première titularisation. Il a marqué, il a été très bon et il n’est plus sorti de l’équipe. Et sur ce match du Mali, il a été à la hauteur psychologiquement parce qu’il y avait peut-être 40 000 spectateurs à Rabat. C’était un match important pour nous. Il était du côté de Hakim Ziyech. Associer les deux a été une énorme réussite. Il a ensuite su jouer sans complexe.», rapporte l’ex-sélectionneur du Maroc. Hervé Renard ne manque pas de souligner d’ailleurs les difficultés que le jeune défenseur a rencontré à son arrivée en sélection sénior : «Les premières fois qu’il est venu avec nous, il n’a pas toujours été convaincant. C’est un joueur plein de talent mais qui, parfois, n’en faisait peut-être pas plus que ce qu’il devait. Mais pour un jeune qui vient au sein d’un groupe expérimenté, ce n’est jamais facile. Il lui a fallu un petit peu de temps. Le jour où, par contre, il a eu sa chance, il l’a saisie.», a fait savoir le tacticien français qui est désormais aux commandes de la sélection nationale d’Arabie Saoudite.

Achraf raconté par ses coéquipiers

«Quand je pense à Achraf, en premier, c’est le talent. Deux, la joie de vivre, il amène souvent la bonne humeur dans le groupe, il aime bien rigoler. C’est un petit rayon de soleil en sélection. Il aime trop chambrer. La première fois que je l’ai vu, il n’avait pas encore de moustache, ni de barbe. Il était encore très, très jeune, et il était venu s’entraîner avec nous.», rapporte Boufal, aujourd’hui devenu l’un des cadres de la sélection marocaine de football. Pour le défenseur marocain Fouad Chafik, «Le premier mot qui me vient à son sujet, c’est « vitesse » ! Il est vraiment très rapide».

Vous pouvez aussi aimer