Fédération ivoirienne de football : nouveau soutien politique pour Drogba

Election FIF – Les dirigeants de clubs se réuniront cette année pour désigner le futur président de la fédération ivoirienne de football. Cette année, l’ancien footballeur ivoirien Didier Drogba a décidé de se lancer dans la course à la présidence de la FIF. Face à lui, l’équipe actuelle de la Fif qui sera cette fois conduite par Sory Diabaté, après le désistement de Sidi Diallo pour un troisième mandat. Les soutiens se multiplient depuis des mois autour de l’ancien capitaine des éléphants.

La présidence de la fédération ivoirienne de football est dans le collimateur de Didier Drogba. Après avoir brillé de mille feux avec la sélection ivoirienne, l’ancien joueur de Chelsea a décidé de briguer la présidence de la FIF. C’est l’année dernière que l’ancien joueur a fait part de ses ambitions pour ce poste. Cette année, Didier Drogba a tenu une rencontre avec les dirigeants de clubs pour exposer son projet et sa vision pour le football ivoirien. Un vaste élan de solidarité est né autour de l’ex-capitaine des éléphants de Côte d’Ivoire pour sa quête. Mais pour l’heure, DD n’a pas encore bénéficié du soutien de Bonaventure Kalou l’un de ses anciens coéquipiers. Sur la scène politique, de plus en plus de personnalités prennent position en faveur de l’ancien capitaine des éléphants de Côte d’Ivoire.

«Je pouvais être Entraîneur ou Directeur Sportif dans plusieurs Clubs d’Europe, mais j’ai refusé. Je veux être le Président de la Fédération de Football de mon pays, la F.I.F. C’est vrai que je n’ai jamais dirigé une telle Institution auparavant. Cependant, j’ai pour moi, cette forte expérience acquise au sommet du Football mondial et au contact des plus grands Entraîneurs, des plus grands Dirigeants de Club et de Fédérations tant en Europe, en Asie, aux Amériques, qu’en Afrique dans ce domaine. Ce qui n’est pas du tout négligeable. Aussi, me semble-t-il fondamental de savoir se faire entourer en pareille circonstance. Et je pense très sincèrement qu’en Côte d’Ivoire, il y a des personnes très compétentes, très aptes pour m’accompagner sur ce Projet», a révélé Didier Drogba, évoquant ainsi les raisons de sa candidature à la présidence de la fédération ivoirienne de football. En juillet dernier, l’ancien footballeur a annoncé son intention de se lancer dans la course à la présidence de la FIF, une annonce qui a été saluée par de nombreux supporters ivoiriens. Sur la scène politique, les soutiens se multiplient pour DD : «Mais, parce que c’est mon Pays , c’est ma Fédération , je pense avoir mon mot à dire. Je voudrais donc être jugé sur le réalisme de la situation que connaît notre football.  Avec DIENG, ANOMA et SIDY (pour ne citer ces Présidents que j’ai vu à l’œuvre et que j’admire), le football ivoirien au niveau international a marqué des pas. Mais au niveau national, depuis quelques années, il faut le reconnaître, notre championnat ne fait plus rêver. À côté de cela, les mauvais points se font nombreux .  Le football ivoirien a besoin d’être rendu plus dynamique. DIDIER est idéalement le meilleur qui puisse réussir cette mission.», explique Charles Gnaoré, un élu proche du pouvoir en place.

Le candidat idéal

«La destinée de notre football est loin des amitiés , des questions d’anciens collaborateurs , de la parole déjà donnée à un candidat avant un coup de fil de DIDIER … elle est devenue supra importante pour notre Pays. Un Pays qui se veut grande nation du football avec des réussites et victoires concrètes, loin des théories sorties des camaraderie nées autour d’un champagne, d’un caviar et d’un bon cigare.  Notre football mérite d’être géré par un professionnel du foot , qui a le réseau de connaissances et les moyens pouvant aider à lui donner un fonctionnement beaucoup plus professionnel… Et désormais , place au développement de notre football local pour plus de victoires sur la scène internationale avec …Dider mon choix», révèle l’élu ivoirien.

Vous pouvez aussi aimer