Ligue 1 : Aulas et Gérard Lopez opposés à l’arrêt de la saison

Arrêt de la saison – La ligue de football professionnel se réunira le jeudi pour statuer sur les différents scénarios possibles lors de la reprise du football en France. Si la fin du confinement est prévue pour le 11 mai prochain, les amateurs du foot devront attendre encore plusieurs mois avant une reprise des compétitions sportives.

Le scénario d’une reprise de la ligue 1 est officiellement tombé à l’eau mardi à l’issue de la présentation des grandes lignes et priorités du gouvernement lors du déconfinement des français. Selon le premier ministre français, les évènements regroupant du monde ne reprendront pas le 11 mai prochain, encore moins au mois de juin comme l’avaient espéré plusieurs dirigeants de clubs de foot en France. Pour le chef du gouvernement, le football ne devrait pas reprendre avant le mois de septembre, une situation qui place la LFP face à un énorme dilemme. Faut-il stopper la saison en cours à la 28e journée pour désigner les futurs candidats aux compétitions européennes et les relégués en ligue 2 ? Actuellement 7e au classement, Aulas s’oppose à un arrêt du championnat sur la base de la 28e journée. Le président de l’OL souhaite poursuivre la saison en cours, quitte à trouver de nouvelles formules pour l’achever une fois que les compétitions sportives reprendront. Gérard Lopez qui est à un point d’une qualification en ligue des champions s’oppose lui aussi à l’idée d’une fin de la saison à la 28e journée du championnat.

Si la décision d’arrêter le championnat français est saluée par de nombreux joueurs, ce n’est pas le cas des dirigeants de clubs, du moins pour certains. Avec les salaires à régler, toucher les droits TV est d’une nécessité vitale pour la survie des clubs. Sans compétition, il sera difficile pour les diffuseurs de verser les droits Tv aux clubs. Mais ce n’est pas la seule raison qui pousse certains présidents de clubs à demander une poursuite de la saison de la ligue 1. Des places européennes sont également en jeu pour certains clubs comme l’OL ou le LOSC. Jean-Michel Aulas proposait même des play-offs pour terminer la saison s’il le faut : «Je n’ai pas obligatoirement la même lecture que ce que j’ai entendu de certains de mes collègues, en particulier ceux qui sont à la deuxième et à la troisième place du Championnat. Moi, j’ai compris que le scénario que l’on avait imaginé à la Ligue, qui consistait à reprendre l’entraînement le 11 mai et à recommencer à jouer peut-être le 15 juin pour terminer le 3 août la compétition nationale, n’était pas possible, que ce scénario était recalé par le Premier ministre. Après, j’entends dire que tout le monde considère que les saisons sont terminées. Moi, je le regrette.», rapporte le président de l’OL. Après 28e journées, les lyonnais occupent la 7e place du podium. En terminant cinquième, l’OL pourrait au pire s’assurer une place en Europa League. Il faudrait pour cela que la saison aille à son terme pour laisser une chance aux lyonnais d’aller en compétition européenne la saison prochaine. Autre président de club opposé à un arrêt de la saison à la 28e journée, Gérard Lopez, président du LOSC.

> Lire aussi  Relation Zokora – Drogba : les confidences de Sory Diabaté

Lille à 1 point de la ligue des champions

«Le gel ne tient pas assez compte de qui a joué contre qui, à domicile ou à l’extérieur, et à quel moment de la saison. Par exemple: le PSG a pris plus de 2,5 points par match cette saison ; nous, le LOSC, avons joué deux fois contre Paris, alors que Rennes, qui nous distance d’un point en championnat, ne l’a joué qu’une fois. Est-ce équitable?  On peut imaginer un modèle de calcul, plus scientifique, dans lequel on simulerait les résultats des dix dernières journées, selon les points pris à domicile ou à l’extérieur, pour obtenir un classement sur 38 journées», a révélé le président du LOSC.

Vous pouvez aussi aimer